Wikia

Urban Terror Manual Wiki

Accueil

1page sur
ce wikia
Discussion4

A PROPOS D'URBAN TERROR

Qu'est-ce que Urban Terror ?

Urban Terror a démarré en tant que modification complète de Quake III Arena basée sur le réalisme. Actuellement, Urban Terror se joue en utilisant le moteur ioquake3 modifié, libre et utilisable seul, qui ne requiert plus Quake III Arena, même si le jeu reste parallèlement un add-on pour Quake III Arena d'Id Software.

Combien coûte Urban Terror ?

Urban Terror est totalement gratuit. C'est une condition du CLUF lorsqu'on développe un mod qui n'est pas distribué à des fins commerciales. Celà signifie que l'équipe qui a créé Urban Terror (Frozen Sand) l'a fait bénévolement. Si vous avez payé Urban Terror, alors quelqu'un de peu scrupuleux vous a arnaqué. Vous devriez en référer immédiatement à Id Software ou Frozen Sand.

Qui est FrozenSand, LLC ?

FrozenSand,LLC est le nom commercial de l'équipe de développement qui a créé Urban Terror. Le seul projet en cours de FrozenSand est Urban Terror, mais il est probable que nous ayons d'autres projets dans le futur. Visitez le site www.frozensand.com pour de plus amples informations à propos de l'équipe de développement.

Ai-je besoin de Quake III Arena pour jouer ?

Non. Grâce au projet ioQuake3, dont l'objectif est de créer une version libre de Quake III afin d'aider les gens à créer leurs jeux et projets gratuitement, UrbanTerror ne requiert pas Quake III Arena pour être joué.

Qu'est-ce que ioUrbanTerror ?

ioUrbanTerror est le moteur libre et "autosuffisant" (stand-alone) de ioquake3 modifié pour exécuter Urban Terror. Ce n'est pas un produit de FrozenSand et n'est pas un élément de Urban Terror. ioUrbanTerror peut être utilisé à la place de Quake 3 Arena pour exécuter Urban Terror 4.x dessus.

Quelle configuration est nécessaire pour jouer ?

Cela dépend des caractéristiques de votre sytème. Nous avons l'habitude de dire : si vous pouvez jouer à Quake III Arena alors vous devriez être capable de jouer à Urban Terror. Puisque Quake III Arena est maintenant un vieux jeu, la plupart des machines récentes devrait être capable de faire fonctionner Urban Terror. Si vous avez un doute, téléchargez le jeu et testez-le. FrozenSand recommande les caractéristiques suivantes comme minima :

* CPU: Pentium 4 1.2GHz ou plus.
   * RAM: 256MBs (512MBs hautement recommandés).
   * VID: NVidia ou carte ATI avec 128MB RAM (256MB ou plus recommandés).
   * HDD: 50GB.

Où puis-je trouver des informations complémentaires ?

Le site officiel pour Urban Terror se trouve sur www.urbanterror.info et celui de FrozenSand,LLC sur www.frozensand.com. Les deux sites vous donneront les informations les plus récentes concernant le développement d'Urban Terror. Nous vous recommandons également de visiter les forums officiels d'Urban Terror qui sont une mine d'or pour dénicher des conseils et du soutien de la communauté. La communauté d'Urban Terror a également d'excellents sites d'information et de support. Vous trouverez ci dessous une petite liste de sites que vous pouvez visiter à cet usage :

Où puis-je télécharger Urban Terror ?

Visitez la section DOWNLOADS du site web ou les forums et vous verrez une liste de miroirs qui vous fourniront les fichiers nécessaires pour jouer à Urban Terror.


GUIDE DE DEMARRAGE RAPIDE

Je veux jouer maintenant !

Nous savons que lire le mode d'emploi afin de pouvoir jouer n'est pas votre priorité. Pour démarrer tout de suite, téléchargez le jeu, et lancez l'installateur. Il n'y a pas de différence entre la version .exe et la version .zip compactée.

Installation et paramétrage

Après avoir lancé Urban Terror, indiquez votre alias / pseudo avec lequel vous allez jouer puis cliquez sur "CONTINUE". Dans le menu principal, cliquez sur "PLAY ONLINE", ce qui aura pour effet de lancer le navigateur de serveurs. Cliquez sur "GET NEW LIST" pour récupérer une mise à jour des serveurs, et sélectionnez le serveur sur lequel vous souhaitez jouer.

Toutes vos touches sont réglées sur la configuration par défaut. Pour les modifier, vous devrez vous référer à la liste des commandes et des touches par défaut ou utiliser l'interface du jeu.

INSTALLATION

Quelle version dois-je télécharger ?

Vous aurez besoin de télécharger le fichier UrbanTerror_41_FULL.exe que vous utilisiez Quake 3 Urban Terror ou ioUrbanTerror. Il vous faudra choisir entre les deux versions si vous ne souhaitez pas effectuer deux installations. Il ne reste plus que quelques versions de Quake 3 Urban Terror et la plupart ne sont utilisées que pour les matchs de compétitions qui continuent à fonctionner sous Q3 Urt. A l'inverse, il y a un très grand nombre de joueurs et de serveurs qui utilisent ioUrbanTerror. Nous vous recommandons donc d'installer ioUrbanTerror et plus tard Quake 3 Urban Terror si le besoin s'en fait sentir.

Installer ioUrbanTerror

Une fois que vous aurez téléchargé le fichier UrbanTerror_41_FULL.exe, double-cliquez dessus pour lancer le processus d'installation. Cliquez sur "NEXT" (suivant) et lisez le contrat de licence ; si vous l'acceptez, sélectionnez l'option "I accept the agreement" et cliquez sur "NEXT". L'écran suivant vous donnera des informations importantes concernant le jeu, nous vous recommandons de les lire avant de cliquer sur "NEXT". Vous arriverez alors à l'écran "Select Destination Location" où vous devez sélectionner un répertoire pour l'installation d'Urban Terror. Une fois que c'est fait, cliquez sur "NEXT". Ici vous devrez choisir dans quel dossier du menu démarrer vous souhaitez installer les raccourcis du programme. Cliquez sur "NEXT", choisissez les options qui vous conviennent dans l'écran suivant et cliquez encore sur "NEXT" pour lancer l'installation avec les paramètres que vous avez définis.

Vous devriez alors être en mesure de lancer Urban Terror à l'aide des raccourcis de votre menu démarrer et/ou sur votre bureau si vous l'avez spécifié durant la procédure d'installation. Une fois Urban Terror démarré vous serez amené à indiquer le pseudonyme (nickname) sous lequel vous souhaitez jouer. Nous vous recommandons fortement de cliquer sur le bouton "tutorial" (tutoriel) ensuite. Cela lancera alors une courte vidéo qui vous enseignera rapidement les bases d'UrbanTerror. Enfin, dans le menu, nous vous recommandons de prendre quelques minutes pour configurer votre jeu.

Pour terminer, vous devriez configurer un nombre minimal de touches afin de jouer à Urban Terror. Cliquez sur "SETUP" (paramétrage), puis sur "CONTROLS" (commandes) et associez votre sélection de touches aux commandes du jeu telles que zoom, "next weapon" (arme suivante) et "previous weapon" (arme précédente), "reload" (recharger), "bandage" (soigner), "use/open door" (utiliser/ouvrir des portes). Ceci vous permettra d'être prêt sans avoir à chercher parmi toutes vos touches. Vous pourrez associer les autres touches dans le jeu lorsque vous en aurez besoin.

Pour plus d'information sur les contrôles, nous vous recommandons de lire la section Commandes. Cette section entre plus en détail dans l'utilisation de chaque commande, avec les commandes radio, les associations de chaînes de variables et les scripts afin de vous rendre les choses plus simples dans le jeu. Nous vous invitons également à lire le reste du manuel pour plus d'informations sur les différentes possibilités de personnalisation offertes dans le jeu.

Installer Quake 3 Urban Terror

Vérifier sa version de Quake III Arena.

Lorsque vous achetez Quake III Arena dans un magasin et que vous l'installez, la version sera certainement la 1.11. Pour connaître votre numéro de version, lancez Quake III Arena et, lorsque le menu principal s'affiche, appuyez sur la touche ² pour afficher la console. Vous y trouverez le numéro de version en bas à droite. Afin de jouer à UrbanTerror vous devez avoir la version 1.32 de ID Software. Celle version est disponible sur QuakeUnity (Thanks Roger !).

Installer Quake III Urban Terror

Si vous souhaitez jouer à Urban Terror avec Quake 3, installez le jeu dans votre dossier Quake 3 Arena (par exemple, avec une installation par défaut de Quake 3 Arena, choisissez le dossier c:\program files\quake III arena et non pas c:\program files\quake III Arena\UrbanTerror).

Pour lancer Quake 3 Urban Terror vous aurez besoin de créer un raccourci Urban Terror. Pour cela, faites un clic droit sur le fichier quake3.exe et sélectionnez "créer un raccourci". Faites un clic-droit sur le raccourci que vous venez de créer et allez dans les propriétés. Sur cet écran, ajoutez +set fs_game q3ut4 à la fin de la ligne Cible [exemple : "c:\program files\quake III arena\quake3.exe" +set fs_game q3ut4]. Ceci fait, cliquez sur "Appliquer".

L'exemple précédent concerne une installation par défaut d'Urban Terror et de Quake 3 Arena ; votre installation pourrait ne pas être dans le même dossier que celui cité en exemple. Ce raccourci vous permettra de charger directement Urban Terror sans avoir à démarrer Quake 3.

Installer/Mettre à jour Punkbuster

Messages d'erreur de version

Il peut y avoir des messages d'erreur de compatibilité si vous exécutez une version différente de celle du serveur auquel vous tentez de vous connecter :

  • 'PROTOCOL 45' [Serveur utilisant la 1.17]
  • 'PROTOCOL 48' [Serveur utilisant la 1.27]
  • 'PROTOCOL 66' [Serveur utilisant la 1.29 ou la 1.30]
  • 'PROTOCOL 67' [Serveur utilisant la 1.31]
  • 'PROTOCOL 68' [Serveur utilisant la 1.32]

Puis-je installer les deux versions en même temps ?

Oui cela est possible. Afin de pouvoir le faire et de réduire l'espace nécessaire requis nous vous conseillons d'installer votre jeu en suivant la procédure détaillée dans la rubrique Installer Quake III Urban Terror. Ceci fait, vous aurez à la fois le raccourci Quake III Urban Terror et l'exécutable ioUrbanTerror dans le même répertoire et serez capable de lancer ioUrt ou Q3Urt en les utilisant.

COMMANDES ET VARIABLES

Affecter les touches

Urban Terror définit des touches par défaut lorsque vous installez le jeu. Ces touches peuvent être modifiées depuis l'interface utilisateur en cliquant sur "SETUP" puis "CONTROLS" ou en modifiant votre fichier de configuration .cfg. Si vous êtes déjà dans le jeu et souhaitez changer les contrôles, appuyez simplement sur la touche ECHAP et cliquez sur l'option "CONTROLS" qui apparaît.

Une autre méthode, pour les joueurs expérimentés, consiste à faire apparaître la console de Quake III (en général avec la touche ²) et d'y saisir la commande. Par exemple, tapez /bind x ut_radio 1 1 (avec un espace entre les deux 1, x étant la touche choisie).

Liste des commandes et touches par défaut

Action : vision Touche par défaut Définition Commande
Look Up PGDN Regarder en haut +lookup
Look Down DEL Regarder en bas +lookdown
Mouse Look \ Permettre de regarder à 360° avec la souris +mlook
Center View END Centrer la vue centerview
Zoom Weapon In Souris 2 Zoomer (si l'arme à un zoom de 1 ou 3 niveaux) ut_zoomin
Zoom Weapon Out n/a Dézoomer (si l'arme à un zoom de 1 ou 3 niveaux) ut_zoomout
Zoom Reset X Annuler le zoom ut_zoomreset
Free Look ON Réglage qui active/désactive la possiblité de regarder à 360 degrés avec la souris cl_freelook (0/1)



Action : déplacements Touche par défaut Définition Commande
Always Run ON Réglage qui force le joueur à courir au lieu de marcher cl_run (0/1)
Run/Walk SHIFT Basculer entre marcher et courir +speed
Walk Forward W Avancer +forward
Backpedal S Reculer +back
Strafe Left A Se déplacer latéralement sur la gauche +left
Strafe Right D Se déplacer latéralement sur la droite +right
Up/Jump SPACE Sauter +moveup
Down/Crouch SHIFT S'accroupir +movedown
Turn Left (optionnel) LEFTARROW Tourne le joueur vers la gauche +left
Turn Right (optionnel) RIGHTARROW Tourne le joueur vers la droite +right
Sidestep/Turn ALT Tourne le joueur sur le côté +strafe
Sprint M Sprint (plus rapide que courir) +button8
Sprint (alternate) n/a Autre méthode pour sprinter (fonctionne uniquement si vos commandes de strafe droite et gauche sont affectées à une seule touche) Pressez les touches strafe droite et gauche pendant que vous appuyez sur avancer



Action : armes Touche par défaut Définition Commande
Attack Souris 1 Tirer +attack
Reload n/a Recharger l'arme en main +button5
Weapon Mode n/a Changer le mode de tir +button3
Previous Weapon MWHEELDOWN Passer à l'arme précédente weapprev
Next Weapon MWHEELUP Passer à l'arme suivante weapnext
Drop Weapon n/a Jeter par terre l'arme en main ut_weapdrop



Action : divers Touche par défaut Définition Commande
Show Scores TAB Afficher le tableau des scores +scores
Bandage Q Arrêter ses hémorragies ou soigner les coéquipiers +button6
(def)use / Open Door CTRL Utiliser les objets du jeu : ouvrir les portes, désamorcer (en mode bomb) ... +button7
Team Select Menu n/a Ouvrir l'interface de sélection d'équipe ui_selectteam
Gear Select Menu n/a Ouvre l'interface de sélection d'arme/équipement ui_selectgear
Next Item ] Sélectionner l'objet suivant de votre inventaire ut_itemnext
Previous Item [ Sélectionner l'objet précédent de votre inventaire ut_itemprev
Drop Item = Jeter l'objet sélectionné ut_itemdrop
Use Item P Activer l'objet sélectionné (le laser ou les lunettes infra-rouge par exemple) ut_itemuse
Sensitivity n/a Augmenter ou diminuer la sensibilité de la souris (va de 1 à 30) sensitivity
Invert Mouse Y Axis Désactivé par défaut Inverser l'axe vertical de la souris : le haut devient le bas et le bas devient le haut ui_mousepitch (0/1)
Smooth Mouse Désactivé par défaut Adoucir les mouvements de la souris en faisant une moyenne des entrées souris sur une distance m_filter(0/1)



Action : communication Touche par défaut Définition Commande
Chat T Parler avec tous les joueurs présents sur le serveur messagemode
Team Chat Y Parler uniquement avec les joueurs de votre équipe messagemode2
Target Chat n/a Parler uniquement avec le joueur que vous visez messagemode3
Radio Menu U Ouvrir l'interface qui permet d'envoyer un message radio ut_radio

Variables côté client (CVARs)

Urban Terror intègre également de nouvelles variables côté client, connues sous l'appellation de CVARs. Ce sont des variables dont les utilisateurs peuvent modifier les réglages par défaut. Les CVARs listées dans notre manuel sont celles qui sont spécifiques à Urban Terror ou en lien direct.

les CVARs peuvent être modifiées, mais elles n'affectent que ce qui se passe sur VOTRE ordinateur - vous ne pouvez pas modifier ce que les autres joueurs voient ou entendent en changeant les CVARs. Pour changer une CVARs, ouvrez la console [appuyez sur la touche (²)], effacez le "²" puis tapez un slash (/) suivi du nom de la CVAR puis d'un espace et de la valeur que vous souhaitez lui affecter. Par exemple : /cg_fov 90. Cette commande va établir la valeur de la CVAR cg_fov (angle de vision) à 90. Vous pouvez saisir le nom de la CVAR sans indiquer de valeur pour afficher le réglage actuel de la CVAR concernée.

CVARs spécifiques à UrbanTerror

CVAR Valeur par défaut Définition
cg_autoradio 0 Active ou désactive le message "Fire in the hole". Si le réglage est "1" le message sera entendu.
cg_autorecordmatch 1 Active l'enregistrement automatique d'une démo au démarrage d'un match.
cg_autoscreenshot 1 Permet de prendre une capture d'écran des scores sur les serveurs publics et en mode match. Si la valeur est "2" les captures d'écran ne se feront qu'en mode match.
cg_chatHeight 4 Nombre de lignes de discussion qui s'affichent. Une valeur plus importante vous permettra de suivre des conversations plus longues mais rognera un peu plus votre affichage. Une valeur plus faible rend la lecture des discussions intenses plus difficile. La plupart des joueurs font apparaître la console dans le dernier cas.
cg_chatTime 4000 Durée d'affichage à l'écran d'un message de discussion. En millisecondes.
cg_crosshairfriendRGB 1 0 0 1 Détermine la couleur de votre viseur lorsqu'il est placé sur un coéquipier.
cg_crosshairnamessize 0.3 Détermine la taille du nom du joueur ciblé.
cg_crosshairnamestype 3 Plage de valeurs : 0-3. Bascule entre les différents type d'affichage des noms.
cg_drawHands 1 Permet de faire apparaître les mains. Pour la valeur 1 vous verrez des mains tenir l'arme en vue à la première personne (vision normale). Pour une valeur de 0, les mains n'apparaissent plus, ce qui peut permettre une légère amélioration des performances du système.
cg_drawteamoverlayscores 1 Plage de valeur 0-3. 0 : pas d'affichage des équipes. 1 : les deux équipes sont affichées. 2 : affiche la liste de vos coéquipiers et le nombre d'ennemis en vie. 3 : affiche votre statut et le nombre de joueurs encore en vie dans votre équipe et dans l'équipe adverse.
cg_drawteamscores 1 Permet d'activer l'affichage du score pour l'option précédente.
cg_gunsize 1 Permet de réduire la taille de l'arme en vue à la première personne.
cg_hitsound 0 Permet d'entendre un son (plink) dés que vous touchez un ennemi.
cg_hudweaponinfo 2 Plage de valeurs : 0-2. Configure l'affichage des informations de vos armes : nom, nombre de chargeurs, de balles, mode de tir.
cg_mapalpha 0.6 Permet de modifer la transparence de la mini-map.
cg_maparrowscale 1.0 Permet de modifer la taille des flèches sur la mini-map.
cg_mappos 0 Plage de valeurs : 0-9. A la valeur 0, la mini-map n'apparaît plus à l'écran. La mini-map peut être déplacée en suivant le sens contraire des aiguilles d'une montre à l'écran en utilisant les valeurs 1 à 9 pour les différentes positions.
cg_mapsize 128 Permet de modifer la taille de la mini-map à l'écran.
cg_maptoggle 1 Permet d'afficher ou non la mini-map.
cg_marktotaltime 5000 Durée en milliseconde qu'un impact va rester sur une surface avant de disparaître. Plus ce nombre est élevé plus le jeu est ralenti. Régler cette valeur à un niveau élevé n'a donc d'intérêt que si vous avez une machine puissante. Il est recommandé de ne pas dépasser 10 000.
cg_maxFragments 32 Permet de déterminer le nombre maximal de fragments d'un objet brisable. La valeur maximale est définir par la map. Ainsi, si vous le réglez à 32 et que la valeur fixée par la map est de 16, vous n'en verrez que 16.
cg_msgHeight 4 Permet de définir le nombre de lignes ou de chaînes de texte qui s'affichent à l'écran.
cg_msgTime 4000 Durée d'affichage des messages de vos coéquipiers en millisecondes.
cg_nvg 0 Plage de valeurs : 0-8. Permet de choisir la couleur de vision des lunettes infrarouges (NVGs).
cg_optimize 1 Permet d'activer le code d'optimisation du client qui augmente le nombre de FPS (Frame per second / Images par seconde) sur les machines peu performantes.
cg_physics 1 Permet d'activer des effets physiques indépendants de la fréquence d'affichage ce qui a pour effet de vous faire sauter la même distance quelques soient vos fps (images/seconde).
cg_rgb 255 0 0 Permet de déterminer la couleur de vos brassards, sur la minimap ou le tableau de score si le serveur le permet.
cg_scopefriendrgb 0 0 0 0.8 Détermine la couleur du viseur de votre zoom lorsqu'il est placé sur un coéquipier.
cg_scopeg36 0 Plage de valeurs : 0-3. Permet de choisir le type de lunette de visée pour le G36.
cg_scopePSG 0 Plage de valeurs : 0-3. Permet de choisir le type de lunette de visée pour le PSG.
cg_scopeRGB 0.9 0 0 0.65 Permet de définir la couleur du viseur d'une lunette de visée (noir par défaut sur noir).
cg_scopering 2 Permet d'afficher un cercle signalant l'intensité de la pénalité de mouvement.
cg_scopesr8 0 Plage de valeurs : 0-3. Permet de choisir le type de lunette de visée pour le SR8.
cg_sfxbrasstime 5000 Durée en millisecondes durant laquelle les douilles éjectées restent au sol. Une nombre élevé peu entraîner une diminution des performances du système. Si votre machine est puissante vous pouvez augmenter cette valeur afin que les douilles restent plus longtemps visibles.
cg_sfxBreathing 1 Permet d'entendre un bruit de respiration lorsqu'un joueur est épuisé. Mettez la valeur à 0 si ce bruit vous dérange. Notez que les autres joueurs continueront tout de même à entendre votre propre bruit de respiration si vous le désactivez.
cg_sfxParticles 1 Permet d'activer les effets de particule à l'exception des effets d'impact. Mettez la valeur à 0 pour réduire l'incidence des effets de particules sur la fréquence des images. En effet, elle est loin d'être négligeable s'il y a beaucoup d'action dans le jeu.
cg_sfxShowDamage 1 Pour toute autre valeur que 0, des dommages seront apparents lorsqu'un joueur est touché. Un réglage à 0 permet de gagner un peu de mémoire. Les dommages sont activés par défaut.
cg_sfxSurfaceImpacts 1 Permet d'activer les effets d'impact des balles qui touchent les surfaces. Il peut y avoir un léger gain de performance si l'on désactive la variable mais cela deviendra plus difficle de savoir où les balles sont tirées.
cg_sfxTeamBands 1 Permet d'activer l'affichage des brassards aux bras et jambes des joueurs pour les parties en équipe. Notez que ceci n'affecte que ce que vous voyez. Les autres joueurs continueront à vous voir avec vos brassards. Ce réglage est destiné aux joueurs qui ne souhaitent pas voir l'affichage des brassards.
cg_sfxVisibleItems 1 Permet de rendre visible les objets et les armes sur les joueurs. Un réglage à 0 augmentera les FPS mais supprimera l'affichage des objets tels que les kevlars ou les armes aux mains des joueurs.
cg_showbullethits 2 Permet d'afficher en haut de l'écran des messages indiquant où vous avez été touché et où vous touchez vos adversaires. Certaines personnes trouvent ces messages perturbants et préfèrent les désactiver en mettant la valeur à 0. Une valeur à 2 permet de connaître en plus l'intensité des dommages.
cg_SpectatorShoutcaster 1 En mode spectateur, permet d'afficher le nom, l'arme et la santé avec la couleur de l'équipe au dessus de l'avatar du joueur.
cg_speedo 0 Permet d'indiquer votre vitesse (XY et XYZ) lorsque votre personnage se déplace.
cg_standardChat 0 Urban Terror sépare les discussions des autres types de messages dans l'affichage principal. Si vous ne souhaitez pas qu'ils soient séparés (telle la méthode standard de Quake3) alors réglez la valeur à 1.

Couleurs du viseur

En utilisant les CVARs cg_crosshairRGB (couleur de votre viseur)et cg_crosshairFriendRGB (couleur de votre viseur lorsqu'il est placé sur un coéquipier), vous pouvez modifier plus précisément la couleur de votre viseur qu'en passant par le menu. Cependant nous vous recommandons de n'utiliser cette technique que si vous êtes habitué à l'utilisation des CVARs.

Table des couleurs de viseur
1 .5 .5 1 1 1 .5 1 .5 1 .5 1 0 1 .5 1 .5 1 1 1 0 .5 1 1 1 .5 .75 1 1 .5 1 1
1 0 0 1 1 1 0 1 .5 1 0 1 0 1 .25 1 0 1 1 1 0 .5 .75 1 .5 .5 .75 1 1 0 1 1
.5 .25 .25 1 1 .5 .25 1 0 1 0 1 0 .5 .5 1 0 .25 .5 1 .5 .5 1 1 .5 0 .25 1 1 0 .5 1
.5 0 0 1 1 .5 0 1 0 .5 0 1 0 .5 .25 1 0 0 1 1 0 0 .63 1 .5 0 .5 1 .5 0 1 1
.25 0 0 1 .5 .25 0 1 0 .25 0 1 0 .25 .25 1 0 0 .5 1 0 0 .25 1 .25 0 .25 1 .25 0 .5 1
0 0 0 1 .5 .5 0 1 .5 .5 .25 1 0 1 .5 1 .5 .5 .5 1 .25 .5 .5 1 .75 .75 .75 1 .25 0 .25 1
Changer la couleur du viseur

Voici quelques exemples de ce qu'il est possible de faire. L'ordre des valeurs est : Rouge Vert Bleu Alpha

Rouge - Intensité du rouge (Va de 0 à 1)
Vert - Intensité du vert (Va de 0 à 1)
Bleu - Intensité du bleu (Va de 0 à 1)
Alpha - Intensité de l'alpha (Va de 0 (transparent)à 1 (opaque))

Exemples : Si vous saisissez cg_crosshairRGB “1 0 0 1” (rouge 1, vert 0, bleu 0, alpha 1) dans la console changera la couleur du viseur en rouge (ne pas oublier les guillemets avant et après les valeurs).

Si vous saisissez cg_crosshairFriendRGB “0 1 0 1” (rouge 0, vert 1, bleu 0, alpha 1) dans la console changera la couleur du viseur quand il est placé sur un coéquipier en vert (ne pas oublier les guillemets avant et après les valeurs). Vous ne pouvez pas régler la couleur pour identifier les ennemis, seulement les coéquipiers.

Pour trouver la couleur de viseur qui vous convient, utilisez n'importe quelle application qui utilise une palette standard RGBA et trouvez une couleur qui vous plaît. Cela devrait vous afficher une liste brute de valeurs comme celle-ci :

Rouge : 34
Vert : 128
Bleu : 243

Ensuite, divisez ces valeurs par 255.

34 / 255 = 0.13+
128 / 255 = 0.5+
243 / 255 = 0.95+

Puisque l'ordre des valeurs des CVARs gérant les couleurs du viseur est rouge vert bleu alpha, cela nous donne alors pour les valeurs précedentes :

/cg_crosshairRGB "0.13,0.5,0.95,1"

Ou si vous souhaitez avoir un effet légérement transparent :

/cg_crosshairRGB "0.13,0.5,0.95,0.6"

CVARs verrouillées / limitées

Au cours des années, certaines variables de Quake III ont été restreintes ou bloquées empêchant par la même les utilisateurs de les modifier selon leurs désirs. Beaucoup de joueurs le souhaiteraient afin de pouvoir augmenter leurs FPS mais il faut savoir que la plupart de ces variables ont été bridées afin de se prémunir contre le piratage et la tricherie. Quelques unes des CVARs qui ont été modifiées :

  • cg_bobup: verrouillée.
  • cg_fov: limitée entre 90 et 110.
  • cg_pitchup: verrouillée.
  • cg_sfxMuzzleFlash: verrouillée.
  • Snaps: verrouillée.
  • cl_maxpackets: limitée entre 20 et 42.
  • r_fastsky: verrouillée.
  • r_lightmap: verrouillée.
  • r_MapOverBrightBits: verrouillée.
  • r_Overbrightbits: verrouillée.
  • r_picmip: limitée entre 0 et 2.

Fichiers de configuration

Que sont les fichiers de configuration (.cfg) ?

Les fichiers de configuration ou configs sont des fichiers texte possédant une extension dénominée ".cfg" au lieu de ".txt". Ils sont utilisés afin de conserver les binds, les valeurs de variables et les scripts qui vous permettent d'évoluer et d'interagir avec l'environnement d'Urban Terror.

Les joueurs les plus expérimentés créent leurs propres fichiers config avec ou sans scripts permettant de modifier le jeu et de l'adapter à leurs besoins. On peut réaliser beaucoup de choses au moyen des configs, allant de la modification de paramètres réseau permettant de rendre le jeu plus fluide au gain de quelques FPS ou à l'affectation des commandes sur n'importe quelle touche.

Il existe deux fichiers de configuration essentiels. Le fichier nommé q3config.cfg est le seul fichier que tout le monde possède dans son répertoire Urban Terror. Il contient tous les paramètres et variables nécessaires au bon fonctionnement d'Urban Terror. Tous les changements que vous effectuerez dans SETUP -> CONTROLS entraîneront des modifications au sein de celui-ci. Il n'est pas recommandé de modifier directement ce fichier mais vous pouvez le visualiser sans crainte en utilisant un logiciel de traitement de texte supportant les fichiers texte Unicode, tel Wordpad. q3config.cfg ne doit jamais être protégé contre l'écriture.

Le fichier nommé autoexec.cfg est celui qui peut accueillir toutes vos modifications. Il réécrit toutes les valeurs et les binds du fichier config éxécuté précédemment. Il peut également servir à lancer parallèlement d'autres fichiers configs et abriter vos scripts. Si vous souhaitez personnaliser votre configuration, nous vous recommandons d'utiliser ce fichier.

Comment modifier son autoexec.cfg ?

Afin de modifier votre fichier autoexec.cfg, ouvrez-le avec votre traitement de texte et sauvegardez-le dans le dossier q3ut4. Toutefois, nous vous conseillons d'utiliser l'un des programmes listés plus bas et notamment QBind, un éditeur de script pour les jeux sur moteur Quake qui vous permet de travailler sur les scripts d'une manière plus intuitive.

Comment lancer un fichier .cfg ?

Pour éxécuter un fichier config, il vous suffit d'utiliser la commande exec soit dans le fichier autoexec.cfg soit directement dans la console en la précédant d'un slash (/). Exemple: /exec myconfig.cfg. Sachez que le fichier "autoexec.cfg" est le seul fichier automatiquement exécuté par le jeu à son lancement.

Pourquoi ma config ne fonctionne-t-elle pas ?

En temps normal, l'autoexec.cfg va s'exécuter sans problème, mais certaines fois il peut échouer. En général ceci arrive à cause d'une fragmentation importante du disque dur. Essayez donc de défragmenter votre disque.

Si le fichier autoexec.cfg ne fonctionne toujours pas, faites un clic-droit sur le raccourci de UrbanTerror et sélectionnez les propriétés depuis le menu déroulant. Allez dans l'onglet Raccourci. Dans le champ "Cible" la ligne de commande devrait contenir :

"C:\Program Files\UrbanTerror\ioUrbanTerror.exe"

Ajoutez-y la commande suivante :

+exec autoexec.cfg

Pour obtenir à présent :

"C:\Program Files\UrbanTerror\ioUrbanTerror.exe" +exec autoexec.cfg

Si cela ne devait toujours pas fonctionner, lancez le jeu et ouvrez la console en appuyant sur la touche tilde [²]. une fois dans la console tapez la commande :

/bind X "exec autoexec.cfg"

Où "X" est la touche de votre choix. Nous vous recommandons d'insérer la même commande dans votre autoexec.cfg. A chaque fois que vous lancez le jeu, vous n'aurez alors plus qu'à taper la touche X pour exécuter votre fichier autoexec.

Vous pouvez également saisir la ligne suivante dans votre console si l'association de touche précédente ne fonctionne pas :

/exec autoexec.cfg

Cependant les deux précédentes méthodes requièrent de votre part soit l'appui sur la touche X soit de saisir la ligne de commande à chaque fois que vous lancez le jeu.

Générateurs de fichiers config

Si l'édition et la mise à niveau de votre propre configuration vous paraît être une tâche ardue et si vous n'êtes pas sûr des CVARs à employer ni de leurs réglages, vous devriez essayer un générateur de configuration.

Vous en trouverez trois ci dessous:

Scripts

Qu'est qu'un script?

Un script est un groupe de commandes qui vous permet d'effectuer une tâche. Les scripts peuvent être employés pour :

  1. Accroître la flexibilité des contrôles (ex: association de plusieurs armes sur une touche).
  2. Exécuter plusieurs fonctions à l'aide d'une seule touche (ex: enregistrement de démo).
  3. Faciliter la personnalisation des configurations pour plusieurs modes (ex: Urban Terror).

Après la lecture de cette explication basique de la rédaction des scripts vous devriez être en mesure de rédiger vous-même vos propres scripts de base. Visitez The Bind:Arena pour voir quelques exemples de scripts vraiment cools et la page Commander Keen's Quake 3 Arena Console Page pour la liste de toutes les différentes commandes et variables de la console dont vous pourriez avoir besoin pendant la rédaction de vos scripts, ainsi que Upset Chaps Quake3 & Team Arena Guide pour de plus amples informations.

Organiser ses scripts

Les scripts doivent être sauvegardés dans un fichier .cfg différent de q3config.cfg. La raison est que Quake III écrase ce fichier q3config chaque fois que vous démarrez une partie ou que vous changez un paramètre et donc supprime vos scripts et commentaires.

Je place tous mes scripts dans un autoexec.cfg. Si vous ne savez pas comment en créer un, visitez la section "créer un fichier autoexec" du site Tweakin Your Controls pour une explication rapide.

Lorsque vous rédigez des scripts, utilisez //commentaires pour décrire ce que votre script effectue. Cela vous aidera a organiser les scripts dans votre configuration et si vous souhaitez communiquer vos scripts aux autres joueurs, cela rendra plus évident leur lecture. Quake III n'exécutera rien qui suit une paire de slashes (//).

Exemples de paires de slashes (//)

//Touches Fonctions
bind F1 "ui_selectteam"         //Affiche l'interface de sélection d'équipe
bind F2 "ui_selectgear"         //Affiche l'interface de choix d'armes et d'équipement.
bind F3 "ui_radio"                 //Affiche le menu radio
bind F3 "toggle cg_drawFPS"     //Affiche les FPS (images/secondes)
bind F4 "toggle cg_drawTimer"     //Affiche le chrono
bind F5 "toggle cg_thirdperson" //Affiche l'avatar en mode troisième personne
bind F6 "toggle cg_drawhands"     //Affiche les mains et armes
bind F11 "screenshot"             //Prend une capture d'écran

Vous pouvez également utiliser la commande Echo pour vous afficher des messages lorsque un script est activé. Nous parlerons de ceci plus tard, mais vous pouvez aller voir quelques exemples dans la section exemples et regarder la bascule zoom (zoom toggle) et le script d'enregistrement de démo pour voir quels messages je peut envoyer lorsque le script est activé dans le jeu.

Les affectations simples (binds)

Associer une touche (bind) pour effectuer une action est la chose la plus évidente pour débuter. Nous commencerons en associant la touche "X" pour sélectionner le SPAS12 (arme 7). La syntaxe est:

bind [touche] "[commande]"

Puisque nous voulons associer la touche "X" au SPAS12 nous allons substituer le X à [touche] et weapon 7 à [commande]. Ce qui nous donne :

bind x "weapon 7" //Select SPAS12

C'est simple, poursuivons.

Les affectations multiples (binds multiples)

Nous pouvons également associer une touche pour exécuter plusieurs commandes. Rappelez vous que Quake III exécute les commandes dans l'ordre que vous avez spécifié, il faut donc rester prudent. En exemple, nous allons associer une touche pour sélectionner la meilleure arme entre le SPAS12 (weapon 4) et le G36 (weapon 9). La syntaxe est :

bind [touche] "[commande 1]; [commande 2]" //placer les commentaires ici

Il faut séparer les commandes avec un point virgule de façon à ce que Quake reconnaisse le début et la fin de chaque de chaque commande. Nous allons encore utiliser la touche "X" pour [touche], weapon 4 pour [commande 1] et weapon 9 pour [commande 2]. Ce qui va nous donner :

bind X "weapon 4; weapon 9" //Sélectionner la meilleure arme entre le SPAS12 et le G36

Lorsque vous appuyez sur la touche "X" le bind sélectionne la première arme [c.a.d. weapon 4 (SPAS12)] puis, immédiatement la seconde arme [(c.a.d. weapon 9 (G36)]. Dans les faits, si vous avez les deux armes dans votre inventaire, il sélectionnera le dernier de la séquence (weapon 9). Si vous n'avez qu'une seule des deux armes, il sélectionnera et activera uniquement cette arme. C'est pour cette raison que nous devons nous assurer de placer weapon 4 (SPAS12) en premier puisque si nous avons le choix entre les deux armes nous préférons toujours avoir le G36.

Vous pouvez chaîner une grande quantité de commandes ensemble pour qu'elles soient toutes exécutées en une fois. Ce bind par exemple supprimera toutes les informations de votre écran, prendra une capture d'écran, puis remettra votre HUD (affichage tête haute, interface normale du jeu) dans l'état où il était.

bind F11 "cg_draw2d 0;cg_drawhands 0; wait; wait; wait; screenshot; toggle cg_draw2d; toggle cg_drawhands" //(Essayer ce bind pour voir si il fonctionne)

Au lieu d'uniquement sélectionner la meilleure arme, comment faire si nous souhaitons basculer entre deux armes telles que l'UMP45 et le GM4 ou rendre possible le zoom x3 ou x6 ? Ceci nécessite un script que nous appellerons script récursif. Par récursif nous entendons que vous pouvez basculer d'un paramètre à l'autre un nombre infini de fois. L'objectif est d'exécuter une chaîne de commandes lorsque vous tapez sur la touche associée et d'associer à nouveau la touche à une nouvelle chaîne de commandes qui s'exécutera à la prochaine frappe de la même touche. Le procédé est le suivant :

Nommez votre script et ajoutez une courte description de ce qu'il fait: Ajoutez le nom et une description après un commentaire (// - double anti-slashe) de façon à ce que Quake III ne tente pas de reconnaître cette ligne comme une commande. Attribuer une bonne description vous aidera à retrouver votre script plus tard, et si vous décidez d'en faire profiter les autres, cela les aidera à comprendre ce qu'ils obtiennent (ex: // 3x - 6x bascule zoom)

Rédigez les commandes pour chaque étape du script:

set [ligne_script(n)] "[commande]; set [lignesuivante_script] vstr [ligne_script(n+1)]; echo [commentaire]"

La commande "set" indique à Quake que vous définissez une ligne de commandes qui seront groupées et exécutées sous le nom [ligne_script]

* [ligne_script(n)] - est le nom de l'itération ou étape dans votre script. Si vous avez un nombre important d'étapes, commencez la numérotation à partir de 1. Si vous avez 4 étapes, alors le nombre le plus grand sera 4. Pour des scripts plus réduits vous pouvez utiliser des noms simples, faites simplement en sorte que vous n'utilisez pas deux fois le même nom.
   * [commande] - est la commande ou l'ensemble de commandes que vous souhaitez exécuter avec le script. Des commandes multiples seront séparées par des points virgules ( ; ) comme nous l'avons appris dans la section Associations multiples.
   * set [lignesuivante_script] - ceci indique au script d'assigner [lignesuivante_script] à l'exécution de la chaîne de commandes définie dans [ligne_script(n+1)].
   * vstr [igne_script(n+1)] - est le nom de l'alias suivant à activer dans la séquence. Observez le script des armes. Dans la première itération, je veux choisir le G36 à la place du SPAS12, mais dans un second temps je veux inverser la séquence. Dans votre dernière itération, attribuez à n la valeur 1 (n=1) pour tout relancer depuis le début. Cela permettra à votre touche de passer d'une combinaison à l'autre sans s'arrêter puis de revenir à la valeur initialement définie. Il n'est pas indispensable d'utiliser des séquences numériques mais cela facilite le suivi. Quoiqu'il en soit, faites comme bon vous semble.
   * echo [commentaire] - Tout texte qui suit la commande echo sera affichée dans un message en jeu. J'apprécie cela pour me souvenir de ce que mon script fait.

Voici un exemple pour une bascule entre le zoom 3x et 6x :

set zoomtoggle1 "cg_zoomfov 15; sensitivity 25; set nextzoomtoggle vstr zoomtoggle2; echo 6x magnification"
set zoomtoggle2 "cg_zoomfov 30; sensitivity 17; set nextzoomtoggle vstr zoomtoggle1; echo 3x magnification"

Assignez la variable dynamique dans la première étape de la séquence: après avoir terminé d'écrire l'ensemble de commandes de bases, utilisez set [lignesuivante_script] vstr [ligne_script(n+1)]. Ceci indique à l'ordinateur que la [lignesuivante_script] devra commencer en exécutant la [ligne_script(n+1]. Remarquez cependant, que chaque fois que vous exécutez le script, la valeur assignée à [lignesuivante_script] change. Voici un exemple pour la bascule zoom 3x - 6x :

set nextzoomtoggle "vstr zoomtoggle1"
Associer la touche pour exécuter la variable dynamique: la dernière étape consister en l'association de touche pour exécuter votre script. Nous avons appris la syntaxe au tout début de la section Association simples. La ligne finale de la bascule zoo ressemble à ceci :
bind b "vstr nextzoomtoggle"

Tout ce que cela fait est d'associer la touche à l'exécution de la chaîne de commandes associée à [lignesuivante_script]. Voici le résultat final

Fichier:Scripting.jpg

Essayez-là et jouer un peu avec. Vous écrirez très prochainement vos propres scripts.

Les toggle

Toute commande qui peut être réglée sur marche/arrêt peut être utilisé dans un toggle. Par exemple, vous pouvez régler "toujours courir" soit sur (1) soit sur (0), c'est ainsi que j'ai crée un toggle qui me permet de passer de l'un à l'autre. Ce qui présente plusieurs avantages :

1. Pour le cas de la commande +speed (courir), je n'ai pas à maintenir ma touche SHIFT (MAJ) enfoncée pour courir ou marcher. Si je veux surprendre quelqu'un, je peux appuyer sur la touche pour marcher puis ensuite ré-appuyer dessus pour courir à nouveau. 2. Ce système économise les touches. Au lieu de un bouton pour activer la course et un autre pour la désactiver, je peux tout englober sur une seule.

La syntaxe est :

bind [touche] "toggle [commande]"

Voici quelques exemples:

bind SHIFT "toggle cl_run"
bind F3 "toggle cg_drawFPS" //Affiche le nombre d'images par seconde
bind F4 "toggle cg_drawTimer" //Affiche le chronomètre
bind F5 "toggle cg_thirdperson" //Affiche l'avatar en vue à la troisième personne
bind F6 "toggle cg_drawhands" //Affiche les mains et l'arme

Cherchez dans votre configuration les variables qui peuvent prendre soit la valeur 1 soit la valeur 0. Ces commandes sont celles qui peuvent être paramétrées à l'aide d'un toggle.

Les exécutables

Cette commande peut être utilisée pour alléger le fichier autoexec.cfg. Il s'agit simplement d'un fichier contenant chaque script. Par exemple mes serveurs préférés, un avec mes associations (binds) et scripts de communication, et un troisième pour les associations d'enregistrement de démo.

Les avoir dans un fichier séparé me permet de le partager avec des amis, par exemple les associations de communication d'équipe, ou me rendre sur mes serveurs favoris sans exécuter l'intégralité de mon autoexec.

L'autre intérêt de cette organisation de configuration est que si votre configuration est trop importante, Quake III va avoir des problèmes pour exécuter l'ensemble. Des configurations exécutables séparées vous permettent de réduire la taille globale de votre autoexec. La syntaxe est :

exec [nom_du_fichier_.cfg]

Voici quelques exemples de ce qui pourrait être placé dans un autoexec.cfg :

exec comm.cfg
exec serverlist.cfg
exec demo.cfg
Exemples

Voici quelques exemple de scripts qui peuvent être utilisés dans votre configuration.

// Bascule Sprint, Course, Marche
set mz_00 "set mz_f vstr mz_01; -button8; +speed; ut_echo VITESSE:  MARCHE"
set mz_01 "set mz_f vstr mz_02; -button8; -speed; ut_echo VITESSE:  COURSE"
set mz_02 "set mz_f vstr mz_00; +button8; -speed; ut_echo VITESSE:  SPRINT"
set mz_f "vstr mz_01" //Règle la course comme vitesse par défaut.
bind SHIFT "vstr mz_f" //associe la touche MAJ (SHIFT) à la bascule.
//Bascule accroupi
set sit "+movedown; set crouch vstr stand"
set stand "-movedown; set crouch vstr sit"
set crouch "vstr stand" //Règle la position debout comme valeur par défaut
bind c "vstr crouch" // Associe la touche c à la bascule

Pourquoi mon script ne fonctionne-t-il pas ?

Il y a deux raison possibles. L'une d'elle est que votre script est trop volumineux. Tous les scripts doivent avoir une taille inférieure à 16Ko, pour résoudre ce problème, scindez le ou les script(s) en plusieurs fichiers plus petits que vous pouvez exécuter en ajoutant les lignes suivantes dans votre autoexec.cfg :

exec FileName_1.cfg
exec FileName_2.cfg

Si vous avez un grand nombre de petits scripts, nous vous recommandons de créer un dossier pour les stocker et conserver une dimension raisonnable pour le dossier de votre jeu. Ceci peut être fait en créant un nouveau dossier du nom de votre choix (nous l'appellerons "cfg" dans notre exemple) dans le dossier q3ut4. Maintenant placez-y tous vos petits scripts, l'autoexec.cfg lui ne doit PAS y être déplacé. Puis ajoutez les lignes suivantes dans votre autoexec.cfg :

exec cfg\FileName_1.cfg
exec cfg\FileName_2.cfg

Une autre source de dysfonctionnement apparaît lorsque vous avez trop de chaînes de CVARs actives (c.a.d. trop de scripts). Cette erreur est habituellement accompagnée d'un message d'erreur similaire à "[insert text] overflow". La seule solution pour résoudre ce problème consiste a supprimer ce dont vous n'avez pas réellement besoin de vos scripts. Il existe certaines méthodes pour contourner cela avec la rédaction de scripts particulièrement imaginatifs mais c'est bien au-delà de l'objet de ce manuel.

Où puis-je trouver plus d'informations sur les scripts ?

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la modification de votre configuration, nous vous recommandons :

La plupart de ces sites ne sont plus mis à jours, mais les informations qui y sont proposées sont toujours applicables à UrbanTerror. Nous sommes toujours à la recherche de Zex Suik, détenteur de UT scripts. Si nous pouvons le retrouver ainsi que ses fichiers nous les inclurons sur le site web dans le futur.

INTERFACE UTILISATEUR

Introduction

L'interface utilisateur a été entièrement revue et complètement recodée. En utilisant les technologies de la dernière version de Quake 3 Team Arena d'ID Software, nous avons pu créer de superbes effets et ajouter plus de menus que ne comportait Team Arena. L'interface utilisateur est scindée en deux parties, le menu d'accueil et le menu en jeu. Les deux peuvent être utilisées pour changer les commandes, les paramètres systèmes, les paramètres joueurs et autres variables. Vous trouverez dans les sous-chapitres suivants des images montrant à quoi ressemblent ces deux parties et quelle est l'utilité de chaque bouton.

L'interface d'accueil

Ci-dessous, une image de l'interface d'accueil, apparaissant ainsi à chaque fois qu'Urban Terror est chargé.

Fichier:Ui mainmenu.jpg

  1. Pour vous connecter à une partie en ligne, cliquez sur "Play Online".
  2. Le menu "Setup" vous permettra de modifier la configuration de votre personnage et du clavier, ainsi que de changer les valeurs des paramètres vidéos et audios.
  3. Pour lancer et configurer un serveur grâce à l'interface utilisateur.
  4. "Other Mods" vous montrera tous les mods du jeu Quake III installés sur votre ordinateur. Urban Terror apparaîtra dans ce menu.
  5. Pour voir les démos qui ont été préalablement sauvegardées.
  6. Pour quitter le mod et Quake III.

L'interface du jeu

Ci-dessous, une image de l'interface en jeu. Vous pouvez accéder à ce menu en pressant la touche Echap en jeu.

Fichier:Ui ingamemenuoptions.jpg

Voici les menus auxquels vous avez accès dans l'interface utilisateur :

  1. About : Vous donne des informations sur le serveur sur lequel vous êtes.
  2. Player : Rejoindre une équipe, sélectionner vos armes et équipements préférés ou changer l'apparence de votre personnage.
  3. Add Bot : Vous permet de jouer avec des bots lors de parties où vous êtes seul.
  4. Controls : Modifier vos binds et contrôles.
  5. Options : <MODIFIES OTHER STUFF, NEED TO CHECK>
  6. System : Les paramètres vidéos peuvent être modifiés dans ce menu.
  7. Vote : Utilisé pour lancer un vote, changer le type de jeu, modifier les paramètres du serveur ou pour changer de map.
  8. Rcon : Permet aux administrateurs et aux joueurs possédant le mot de passe rcon de prendre le contrôle du serveur.
  9. Exit : Vous permet de quitter le mod.

Choisir son équipe et des armes

Lorsque vous rejoignez une partie, une interface comprenant une série d'icônes apparaît, vous permettant de faire votre choix d'équipe et d'armes/équipements. L'interface sera de nouveau joignable en jeu, afin de changer d'armes ou d'équipe, mais apparaît de manière systématique lorsque vous rejoignez un serveur. Vous pouvez naviguer dans ces menus en appuyant sur la touche chiffre correspondant au chiffre affiché dans le bouton que vous souhaitez choisir. Pour rejoindre ces menus, vous pouvez également définir un bind sur une touche pour lancer le menu choix d'équipe et le menu choix des armes, ou encore appuyer sur la touche ECHAP pour ouvrir l'interface en jeu, puis appuyer sur PLAYER et finalement choisir TEAM SELECT ou WEAPON / GEAR SELECT. Ci-dessous deux images vous montrant à quoi ressemblent ces menus. (Notez-bien : Votre capacité de transport d'armes/équipements est limitée, si un bouton affiche un cercle barré et la mention "not available", vous avez atteint votre capacité maximale de transport d'armes/équipements. Pour transporter en davantage, vous devez abandonner vos grenades, équipements secondaires ou les deux.

Fichier:Ui menusetupweapons.jpg

Choisir son équipe

Choisissez TEAM SETUP dans le but de changer de statut de joueur. Trois options vous sont proposées, listées ci-dessous.

  1. Sélection d'équipe, vous pouvez choisir vous-mêmes l'équipe rouge ou bleue.
  2. Autojoin vous assignera automatiquement une équipe, selon le nombre de joueurs déjà présents et le score. Il est recommandé de choisir cette option lorsque vous rejoignez un serveur public.
  3. Si vous ne souhaitez rejoindre aucune des deux équipes et regarder la partie. Cette sélection vous fera quand même occuper un slot sur le serveur.


Choisir ses armes

Choisissez le sous-menu WEAPONS/ITEMS dans le but d'équiper votre joueur d'armes et équipements. Vous avez deux slots armes, l'arme principale (1) et la secondaire (2). Cliquez sur l'une d'entre elles pour effectuer votre choix d'armes. Toutes les armes ne sont pas autorisées en arme principale. Vous devez porter une arme d'appoint et choisir parmi deux pistolets.

Selon votre équipement, vous pouvez choisir entre des grenades explosives ou à fumée (4). Vous pouvez de plus transporter jusqu'à trois équipements (5, 6, 7) selon votre choix d'armes et grenades.

Choisir son modèle de personnage

Vous pouvez choisir l'apparence de votre joueur en jeu et dans le menu d'accueil. Pour choisir l'apparence de votre joueur depuis l'interface utilisateur, appuyez sur la touche ECHAP, puis sur cliquez sur le bouton PLAYER. A partir de ce menu, vous pouvez choisir l'apparence de votre joueur et sa couleur selon votre équipe.

Fichier:Ui menusetupplayer.jpg

Pour modifier votre votre l'apparence de votre joueur en jeu, appuyez sur ECHAP pour ouvrir l'interface en jeu, puis appuyez sur PLAYER et finalement sur PLAYER SETUP. Ces deux méthodes vous font visualiser l'apparence de votre joueur en jeu. Pour changer d'apparence, faites défiler les icônes et cliquez pour confirmer votre choix. Votre apparence changera conformément à votre choix.

L'affichage des informations sur l'écran ou HUD contient des informations courantes telles que vos munitions, votre barre d'endurance, la détection des impacts et d'autres informations utiles en jeu. Apprendre comment le HUD fonctionne est vital pour jouer correctement à Urban Terror. Ci-dessous une image décrivant l'utilité des composants du HUB.

Fichier:Ui hud.jpg

Le HUD est configurable, vous pouvez fermer ou déplacer ses composants.

  1. Minimap : affiche la position de vos coéquipiers, des médics, des drapeaux capturés et des appels à l'aide. Plus d'informations sur la mini-carte sont fournies à la section 4.4.11.
  2. Détection des impacts et barre d'endurance : vous fournit des informations sur la localisation de l'impact lorsque vous êtes touché par une balle, ainsi que l'état actuel et vos possibilités d'endurance. Cette barre vire au rouge lorsque vous n'êtes pas soigné.
  3. Vue d'ensemble des équipes (team overlay) : vous fournit le ratio frags/morts de chaque coéquipier ainsi que le nombre d'ennemis encore en vie. Vous pouvez fermer ce CVAR avec cg_teamoverlay(0/1).
  4. Indications sur l'arme utilisée : vous montre votre arme actuellement utilisée, le nombre de munitions et de chargeurs restant.
  5. Mini tableau de score : vous donne le score et des informations sur votre taux de FPS et votre ping.
  6. Décompte de la durée des "wave respawn" : vous indique le temps restant avant que les joueurs de chaque équipe ne réapparaissent. (Utilisé en CTF.)
  7. Visée : vous montre le nom et l'état de santé des joueurs lorsque votre visée passe sur eux. La barre verte représente l'état de santé, lorsqu'il y a blessure, la barre vire au rouge vous montrant qu'un joueur a été blessé.

Notez-bien : Certains joueurs apprécient de pouvoir visualiser l'état de leur connexion, ils font apparaître le CVAR cg_lagometer 1 afin de voir l'état du serveur et de leur connexion.

Mini Map

La minimap est une vue aérienne affiché sur le HUD du niveau (map) actuellement joué. Cela vous donnera un aperçu du niveau joué, des passages, de la position des coéquipiers et des drapeaux (en CTF). Elle est parfaitement configurable : 5 CVARs vous permettant de controler l'aspect et la position de la minimap en jeu.

Fichier:Hud minimap.jpg

La minicarte est déplacée sur l'écran selon un sens anti-horaire, selon l'endroit où vous souhaitez la placer. De même, vous pouvez changer la transparence et la taille de la minimap ou encore, la fermer.

Détection des impacts et barre d'endurance

Fichier:Hud staminabar.jpg

Elle est située dans le coin en bas à gauche du HUD et elle vous fournit une représentation visuelle de votre personnage et de la barre de stamina. Quand vous êtes touché, la partie correspondante sur le modèle va flasher et votre barre de stamina va clignoter en rouge. Quand vous êtes en train de saigner, votre vie commence à baisser. Par conséquent, la vie qu'il vous reste, et ainsi la stamina dont vous disposez, va dépendre de la vitesse à laquelle vous soignez vos blessures. Plus vous resterez sans vous soigner, plus vous perdrez de vie. Un autre joueur peut vous soigner sans medikit à 40%, alors qu'un médic pourra vous soigner à 80%. Il est donc important de connaître vos médics et de savoir les utiliser. La façon dont votre barre de stamina se regénère dépend de vos mouvements. Si vous sprintez, straffez ou jumpez en général, cela va brûler de la stamina. Tout autre mouvement va regénérer votre stamina. Tout dépend de vos mouvements : ainsi, être debout ou accroupi va regénérer votre stamina plus rapidement que si vous courrez.


Vue d'ensemble des équipes (team overlay)

Le "team overlay" vous permet de voir des informations relatives à chaque équipe. Il est modifiable afin de contrôler la quantité d'informations affichées. Il y a 4 options possibles. Si la CVAR du team overlay est sur "1", vous verrez la liste des joueurs, ordonnée par leur couleur d'équipe et leur ratio frags:morts. Il affichera également qui est toujours en vie. Si vous mettez la variable sur "2", vous verrez uniquement les informations relatives à votre équipe et le nombre d'ennemis toujours debouts. Si vous utilisez "3", vous verrez uniquement le nombre d'ennemis en vie et le nombre de coéquipiers en vie.

Indications sur l'arme utilisée

Située dans le coin en bas à droite de l'écran, cette zone permet d'avoir accès aux informations relatives à l'armement. En un coup d'oeil, vous pouvez voir votre arme sélectionnée et les nombres de munitions et chargeurs restants.

Si vous n'utilisez pas toutes vos munitions avant de recharger, bien évidemment vous perdrez toutes celles restant dans le chargeur. A n'importe quel moment, vous pouvez récupérer des chargeurs par terre, le nombre indiqué évoluera alors en conséquence.

Mini tableau de score

Le mini tableau de score est situé en haut à droite de l'écran. Il indique le score de chaque équipe et peut être activé / désactivé.

Décompte de la durée des "wave respawn"

Cette option vous permet de voir le temps restant avant le prochain spawn (réapparition). Elle est surtout utile en CTF. Pour que le wave respawn fonctionne, il doit être activé sur le serveur. Au lieu de mourir et de devoir attendre pendant un moment, le wave respawn consiste à faire renaître les joueurs ensemble, par "vagues", au lieu de renaître un par un.

Visée

Bien que son principal intérêt soit de vous permettre de viser les ennemis, le crosshair (viseur) peut également être utilisé pour obtenir des informations sur vos partenaires. Si vous placez votre crosshair sur un partenaire, vous pouvez l'identifier et voir son niveau de vie. Si l'un des joueurs est touché, la barre verte est remplacée par une barre rouge, qui indique la vie restante. C'est un outil utile pour les médics et pour les autres joueurs en général. D'un coup d'oeil vous pouvez savoir qui est blessé et qui a potentiellement besoin d'être soigné.

Les interfaces visibles du matériel et des armes

Urban Terror comporte un système unique d'icônes qui sont affichées quand vous changez d'arme ainsi que les items listés dans votre inventaire. Des encadrés opaques sont affichés en bas et au centre de votre HUD et qui représentent des items facilement identifiables, ce qui vous permet de voir d'un coup oeil l'équipement que vous portez. L'arme que vous êtes actuellement en train de porter est affichée dans un encadré blanc. Ci-dessous vous trouvez une image qui vous montre à quoi cela ressemble dans le jeu.

Fichier:Hud gearweaponinterface.jpg

Les deux éléments dans l'image ci-dessus vous montrent l'inventaire courant d'un joueur. Vous pouvez voir les boîtes d'icônes (1) qui représentent chaque équipement et arme présent dans l'inventaire. Le joueur ci-dessus a sélectionné le HK G36 et il est en train de faire défiler son inventaire. (2) est l'icône qui apparaît quand vous sélectionnez la bombe depuis votre inventaire (disponible uniquement en Bomb mode). Quand la bombe est sélectionnée, vous ne pouvez pas porter d'arme. Vous devez l'avoir entre les mains pour amorcer et poser la bombe.

L'interface radio

Dans Urban Terror, la communication radio convient à la fois aux joueurs expérimentés et aux nouveaux joueurs, et ce facilement. Selon vos préférences personnelles, vous pouvez aussi bien utiliser l'interface radio du jeu ou binder des commandes radio spécifiques à des touches pour d'autres actions par exemple. La plupart des joueurs bindent eux-mêmes les messages radios les plus utilisés, pour réserver l'interface pour les messages les moins souvent utilisés. Ci-dessous vous avez deux images, avec en dessous des indications sur le fonctionnement du système.

Fichier:Ui radiointerface.jpg

Le premier menu apparaît lorsque vous appuyez sur la touche pour ouvrir le menu radio (ut_radio). Vous avez un choix de menus : Responses, Orders, Statement condition, Queries, Enemy Activity, Directional, Capture The Flag, Bomb et Miscellaneous. Appuyez sur le numéro correspondant ou cliquez sur la section voulue avec votre souris.

<INSERT SCREENSHOT>

Le deuxième écran s'ouvre une fois que vous avez appuyé sur la touche ou cliqué sur la section. C'est ici que sont localisées les différentes commandes de radio. Ce menu fonctionne de la même manière que le précédent : sélectionnez les messages avec le bouton du numéro correspondant ou cliquez avec votre souris.

Liste des commandes radio
Menu 1 Réponses Traduction
ut_radio 1 1 Affirmative. Affirmatif.
ut_radio 1 2 Negative. Négatif.
ut_radio 1 3 I'm on it! Je m'en occupe !
ut_radio 1 4 Area secured. Zone sécurisée.
ut_radio 1 5 Base is secure. La base est sécurisée.
ut_radio 1 6 Medic on the way, hang in there. Médic en route, ne bougez pas.
ut_radio 1 7 I've got your back. Je couvre vos arrières.
ut_radio 1 8 Enemy terminated. Ennemi à terre.


Menu 2 Ordres Traduction
ut_radio 2 1 Move in. Avancez.
ut_radio 2 2 Fall back and regroup! Repliez-vous et regroupez-vous !
ut_radio 2 3 Hold your position. Tenez votre position.
ut_radio 2 4 Stick with me. Restez avec moi.
ut_radio 2 5 Cover me. Couvrez-moi.
ut_radio 2 6 Requesting backup. J'ai besoin d'aide.
ut_radio 2 7 Go for the objective. Concentrez-vous sur l'objectif.
ut_radio 2 8 Flank them! Préparez-leur une embuscade.
ut_radio 2 9 Double time, let's move! En avant, vite, avançons !


Menu 3 Etats Traduction
ut_radio 3 1 I'm moving in. J'avance.
ut_radio 3 2 Awaiting orders. J'attends les ordres.
ut_radio 3 3 I need a medic! J'ai besoin d'un médic !
ut_radio 3 4 Objective in sight. Objectif en vue.
ut_radio 3 5 Objective is clear. L'objectif est dégagé.
ut_radio 3 6 I'm attacking. J'attaque.
ut_radio 3 7 I'm defending. Je défends.
ut_radio 3 8 I'm flanking. Je contourne.
ut_radio 3 9 Holding here. J'attends ici.


Menu 4 Demandes Traduction
ut_radio 4 1 Status? Situation ?
ut_radio 4 2 Objective status? Situation de l'objectif ?
ut_radio 4 3 Base status? Situation de la base ?
ut_radio 4 4 Where's the enemy? Où est l'ennemi ?
ut_radio 4 5 Where are the medics? Où sont les médics ?
ut_radio 4 6 Anyone need support? Quelqu'un a besoin de renfort ?
ut_radio 4 7 Anyone need a medic? Quelqu'un a besoin de médic ?
ut_radio 4 8 Who's ya daddy? C'est qui le patron maintenant ?
ut_radio 4 9 How the hell are ya? Comment ça va ?


Menu 5 Mouvements ennemis Traduction
ut_radio 5 1 Enemy spotted. Ennemi repéré.
ut_radio 5 2 Enemy heard. Ennemi entendu.
ut_radio 5 3 Enemy is flanking! L'ennemi nous contourne !
ut_radio 5 4 Enemy headed your way! Vous vous dirigez droit sur l'ennemi !
ut_radio 5 5 Incoming! L'ennemi approche !
ut_radio 5 9 Objective in danger! L'objectif est en danger !


Menu 6 Directions Traduction
ut_radio 6 1 North. Nord.
ut_radio 6 2 South. Sud.
ut_radio 6 3 East. Est.
ut_radio 6 4 West. Ouest.
ut_radio 6 5 base. Base.
ut_radio 6 6 High. En haut.
ut_radio 6 7 Low. En bas.
ut_radio 6 8 Water. Eau.
ut_radio 6 9 Here. Ici.


Menu 7 Capture du drapeau Traduction
ut_radio 7 1 I've got the flag. J'ai le flag.
ut_radio 7 2 I'm going for the flag. Je vais chercher le flag.
ut_radio 7 3 They have our flag. Ils ont notre drapeau.
ut_radio 7 4 Base is being overrun! La base est submergée.
ut_radio 7 5 Recover the flag! Récupérez le drapeau !
ut_radio 7 6 Flag exiting left. Le flag s'échappe par la gauche.
ut_radio 7 7 Flag exiting right. Le flag s'échappe par la droite.
ut_radio 7 8 Flag exiting front. Le flag s'échappe par devant [souvent : middle].
ut_radio 7 9 Flag exiting back. le flag s'échappe par derrière.


Menu 8 Bomb mode Traduction
ut_radio 8 1 Heading to Bombsite A. Je me dirige vers le site A.
ut_radio 8 2 Heading to Bombsite B. Je me dirige vers le site B.
ut_radio 8 3 Enemy at Bombsite A. L'ennemi est sur le site A.
ut_radio 8 4 Enemy at Bombsite B. L'ennemi est sur le site B.
ut_radio 8 5 I have the bomb. J'ai la bombe.
ut_radio 8 6 The bomb is loose! La bombe est perdue.


Menu 9 Divers Traduction
ut_radio 9 1 Good job team. Bon travail les gars.
ut_radio 9 2 Nice one. Joli.
ut_radio 9 3 Check your fire! Fais attention où tu tires !
ut_radio 9 4 Sorry about that. Désolé pour ça.
ut_radio 9 5 Whatever. Qu'importe.
ut_radio 9 6 No problem. Pas de problème.
ut_radio 9 7 Oh, you idiot! Espèce d'idiot !
ut_radio 9 8 What the f*ck, over? P*ta*** qu'est-ce qui se passe ?
ut_radio 9 9 Thanks. Merci.
Affecter une touche aux commandes radio

Les messages radio peuvent être lancés par l'interface utilisateur en ayant une touche bindée sur ut_radio, ou lancés grâce à des binds enregistrés dans les fichiers .cfg. Pour assigner une touche à un message spécifique, utilisez cet exemple :

/bind x ut_radio y z

Dans l'exemple ci-dessus, 'x' correspond à la touche que vous voulez utiliser pour lancer le message, 'y' correspond au numéro du menu dans les commandes radio, et 'z' correspond au son à l'intérieur de ce menu. Les menus et les messages sont numérotés de 1 à 9. Le premier menu dans le Tableau des Commandes Radio est 'Menu 1' ou "Réponses", donc le numéro pour une commande radio contenue dans "Réponses" est 1. C'est le même principe à l'intérieur-même de ce menu. Le premier message est "Affirmatif", donc le son est désigné par le chiffre 1. Donc, si on veut binder une touche pour lancer le message "Ennemi repéré", disponible dans le menu 5 - Mouvements Ennemis, on taperait la commande suivante dans la console.

/bind x ut_radio 5 1

Rappelez-vous, 'x' correspond toujours à la touche que vous voulez assigner, et vous devez mettre un espace entre ut_radio et le premier numéro, ainsi qu'un espace entre le premier et le second numéro.

Bien que les appels radios soient efficaces, combiner un appel radio avec du texte supplémentaire et même des variables est possible.

/bind x ut_radio 3 3 Besoin d'un medic! [$health]

Ce bind, bien que plus avancé, ne fait que reprendre un appel radio, affiche en plus les mots "Besoin d'un medic !", et affichage également le pourcentage correspondant à votre niveau de vie. C'est simplement un exemple vous montrant comment vous pouvez combiner différents éléments pour créer des appels radio uniques.

Les messages radio sont différents pour les filles et les garçons. La signification du message sera exactement la même, mais la voix féminine dira souvent des choses différentes. Une liste complète des commandes radio est disponible dans les tableaux ci-dessus.

Le tableau des scores

Le tableau d'affichage des scores n'est pas lisible d'un coup d'oeil, mais il fournit des informations importantes telles que le statut, le nom du joueur, les frags, les morts, le ping et le temps de jeu. Vous pouvez accéder à ce tableau en assignant une touche à "+scores", sans les guillemets. La touche par défaut est TAB. Ci-dessous vous trouvez une image de tableau des scores.

Fichier:Ui scoreboard.jpg

Il y a deux composants dans le tableau des scores d'Urban Terror. Le bandeau de titre de l'équipe (1) montre dans quelle équipe (bleue ou rouge) se trouvent les joueurs, ainsi que le nombre total de joueurs par équipe, le nom de l'équipe (qui affiche actuellement Blue Team), et le score. (2) En dessous du bandeau de titre, vous avez individuellement les joueurs qui composent l'équipe. Les détails vous indiquent le statut (sub, mort), le nom du joueur, les frags, les morts, le temps de jeu et le ping.

La mini map

Définition

La minimap peut être utilisée dans tous les types de jeu, avec ou sans équipe. Si elle est utilisée dans un mode de jeu en équipe, comme le CTF ou le TS, vous serez en mesure d'y voir la position de tous vos coéquipiers encore en vie. En CTF, vous verrez également la position des drapeaux (en réalité n'importe quelle position du drapeau ennemi, mais vous ne verrez jamais la position de votre drapeau s'il ne se trouve pas sur son emplacement par défaut). En FFA, tous les joueurs sont représentés en jaune.

Fichier:Hud minimap1.jpgFichier:Hud minimap2.jpgFichier:Hud minimap3.jpg


Sur la première image, vous pouvez voir que vous faites partie de l'équipe bleue, sur la map ut_docks, avec le drapeau rouge près de l'eau. Sur le deuxième écran, vous voyez un joueur bleu qui a attrapé le drapeau rouge et qui retourne à son drapeau. Sur le dernier écran, vous voyez un jeu en FFA avec un seul triangle jaune représenté.

Comment utiliser cg_maptoggle ?

Cette commande peut être utilisée dans un script ou dans un bind simple. Pour la binder dans une commande directe, copiez ceci dans votre console :

\bind [key] "toggle cg_mapToggle"

Si vous voulez l'utiliser dans un script un peu plus sophistiqué, vous pouvez copier-coller ce qui suit dans votre fichier de config :

set mt_01 "set map_t vstr mt_02; set cg_mapToggle 1; ut_echo Mini-Map On"
set mt_02 "set map_t vstr mt_01; set cg_mapToggle 0; ut_echo Mini-Map Off"
vstr mt_01 // Default
bind x "vstr map_t" // Toggle Mini-Map

Dans ce script, vous pouvez remplacer 'x' par la touche que vous voulez. Notez bien que vous ne pouvez binder aucune commande de cg_map dans le menu du jeu, vous devez procéder manuellement dans les fichiers de configuration.

Commandes spécifiques et caractéristiques propres au jeu

Arrêter un saignement

Quand vous êtes touché, vous vous mettez à saigner. L'endroit et le nombre de fois que vous avez été touché déterminent la quantité de vie que vous perdez à chaque seconde. Pour arrêter de saigner, vous devez bander vos blessures. Pour cela, il y a deux moyens : vous pouvez vous bander vous-même avec la touche bandage (dans le menu CONTROLS -> SPECIAL). La deuxième façon consiste à vous faire soigner par un partenaire.

Soigner les coéquipiers

Afin de favoriser le jeu d'équipe, il est possible d'agir comme un médecin et soigner vos camarades quand leur vie commence à décliner dangeureusement. Pour se faire, avancez jusqu'à un équipier blessé, appuyez sur la touche bandage et votre partenaire récupèrera sa vie peu à peu. Sans l'aide d'un médikit, vous ne pourrez remonter la vie de votre ami qu'à 40%, alors que vous pourrez le faire jusqu'à 80% avec un médikit.

S'accrocher aux rebords

La faculté de s'accrocher aux rebords ajoute une dimension verticale aux jeux à la première personne. Cette fonctionnalité permet au joueur de courir, sauter et de s'accrocher sur n'importe quelle structure (par exemple : le rebord d'un toit ou une caisse) dans une map. Afin de réaliser une telle manoeuvre, vous devez courir vers la structure et sauter en direction du bord. Si vous atteignez ce rebord, maintenez la touche saut enfoncée, et vous vous hisserez. La seule limite est que vous devez être en mesure d'atteindre le bord, à défaut vous retomberez, en prenant le risque de vous blesser ou pire, de mourir de votre chute.

Walljumper

Le saut contre les murs (communément appelé walljump) ajoute également une nouvelle dimension à Urban Terror en se basant sur des données physiques (physics) qui permettent des mouvements spéciaux. Pendant que vous courez ou sprintez contre un mur, vous pouvez sauter en direction de ce mur et rebondir dessus. Ceci ouvre la voie à une nouvelle sorte de combat et de tactique de jeu. Vous ne pouvez pas walljumper sur des rebords ou sur les autres joueurs. Vous pouvez réaliser jusqu'à 3 walljumps de suite sans toucher le sol.

Power slider

Pour exécuter une glissage (communément appelée slide), vous devez accroître votre vitesse en sprintant ou en strafant et pendant que vous êtes dans les airs, juste avant de toucher à nouveau le sol, vous devez appuyer sur la touche pour s'accroupir. Votre joueur va alors atterir sur le sol en position accroupie et commencer à glisser sur la surface. Les 'XY' et 'XYZ' dans le coin de votre HUD affichent la vitesse de votre joueur dans le jeu lorsqu'il est en mouvement. Le plus haut sont ces chiffres, plus grande sera votre glissade. La vitesse minimum nécessaire est 300, mais plus grande est la vitesse, le plus efficace sera votre powerslide. Cet affichage est contrôlé par la CVAR cg_speedo. Vous pouvez voir une vidéo de powerslide, ici.

Goomba Stomp

C'est un mouvement qui requiert un certain timing et du talent, afin de sauter vers le sol, atterir sur un ennemi pour l'"écraser" et le tuer. Attention, il est possible de faire un "g00mba stomp" sur un équipier. C'est un mouvement très rare dans une partie. Vous pouvez voir une démo de "g00mba stomp" ici.

Activer / désactiver un objet

C'est difficile de préparer une embuscade pour l'ennemi si votre laser est en train de briller sur un mur et révèle votre position. Vous pouvez donc momentanément désactiver votre laser, silencieux et les lunettes tactiques dans Urban Terror en pressant le bouton utiliser l'item [ut_itemuse]. La touche est assignée dans le menu SETUP -> CONTROLS -> MISCELLANEOUS, et peut également être définie dans la console [appuyez sur ² pour aller dans la console], en tapant :

/bind [key] "ut_useitem"

Vous devez voir l'item que vous voulez activer / désactiver dans le PREMIER SLOT de votre inventaire. Si vous l'avez en deuxième ou troisième position, alors vous devrez naviguer au sein de votre inventaire pour sélectionner l'équipement voulu, pour pouvoir ensuite l'activer ou désactiver.


Ouvrir les portes

Vous pouvez contrôler le sens dans lequel s'ouvrent les portes dans Urban Terror. Maintenez la touche avancer ou reculer enfoncée tout en appuyant sur la touche 'ut_opendoor'. Cela demande un peu de pratique au début, mais cela va empêcher que les joueurs campent devant des portes tout en les maintenant fermées.

Modes de tir

Beaucoup d'armes dans Urban Terror disposent de plusieurs modes de tir, comme le semi-automatique, l'automatique et le burst. Et parfois, changer de mode pourra être avantageux. N'oubliez pas d'assigner la touche via le menu. Pour plus d'informations concernant les modes et les armes, voyez la section 7.2.

Les variables de la commande say

Les joueurs peuvent donner plus d'informations à leurs équipiers grâce aux chaînes de variables. Il y a neuf variables qui peuvent être inclues dans n'importe quelle phrase. L'information ser alors transmise si vous l'avez assignée. Les chaînes de variables incluent :

Variable Description
$crosshair Renvoie la position vers laquelle est orienté le viseur.
$location Indique la position actuelle du joueur sur la map.
$health Indique votre état de santé.
$weapon Renvoie l'arme que vous portez actuellement.
$clips Renvoie le nombre de chargeurs qu'il vous reste.
$bullets Renvoie le nombre de balles qu'il vous reste dans le chargeur de votre arme.
$gameitem Utilisé pour renvoyer le mot "flag" en CTF.
$leader Renvoie le nom du leader (en mode Follow the Leader).

Voici un exemple d'utilisation :

\bind 2 say "J'ai le $gameitem !"

Le résultat à l'écran sera par exemple : "J'ai le flag !". Les possibilités sont infinies, soyez créatif, vous pouvez également les associer avec les appels radios pour créer des binds uniques. Ainsi vous pouvez combiner $location, $health et $gameitem pour indiquer à vos coéquipiers où vous vous trouvez, quelle est votre situation, et que vous avez le drapeau.

Liste des commandes du jeu Breakout

Quel est le meilleur moyen de tuer le temps en attendant de réapparaître ? Jouer à Break Out, bien sûr !

\breakout_play
\breakout_reset
\breakout_pause
\breakout_left
\breakout_right
Liste des commandes du jeu Snake

Quel est l'autre meilleur moyen de tuer le temps en attendant de réapparaître ? Jouer à Snake, bien sûr !

\snake_up
\snake_down
\snake_left
\snake_right
\snake_pause
\snake_play
\snake_reset

Si vous vous lassez de ces jeux, vous pouvez toujours partir à la recherche de monstres de l'espace.

ARMES

Paquetage

Selon la façon dont vous équipez votre personnage, vous serez en mesure de rajouter un ou plusieurs items à votre arme. Ce qu'on appelle les "attachements" [attachments] sont ce que vous pouvez utiliser avec chaque arme spécifique : la visée laser (Laser sight - LS) et le silencieux (silencer - S). Toutes les armes ne peuvent pas recevoir tous les attachements. Ainsi, les fusils de précision ne peuvent pas se voir attaché le laser, à cause de leur zoom. Le Desert-Eagle et le SR8 ne peuvent pas utiliser le silencieux. Assurez-vous de savoir sur quelle arme vous pouvez attacher quel item.

Vous pouvez choisir jusqu'à 3 items, selon le nombre d'armes que vous avez choisi de porter, et selon le fait que vous portez ou non des grenades. Les combinaisons possibles d'items, d'armes et de grenades sont :

  • Deux armes, une arme de poing, des grenades et 1 item.
  • Deux armes, une arme de poing, 2 items.
  • Une arme, une arme de poing, 3 items.
  • Une arme, une arme de poing, des grenades et 2 items.

A savoir : vous portez forcément une arme de poing et des couteaux.

Certains items peuvent être activés et désactivés. Vous pouvez assigner n'importe quelle touche à cet effet dans le menu (Miscellaneous) contrôles (Appuyez sur Echap., allez dans Controls, puis sur Misc., cliquez sur "use item" et appuyez ensuite sur la touche que vous avez choisie). Vous pouvez également lâcher vos équipements et vos armes en assignant une touche spécifique, et en appuyant sur cette touche lorsque vous avez l'item ou l'arme voulu sélectionné. Reportez-vous à la section Contrôles & Interface utilisateur.

Caractéristiques des armes

Arme Caractéristiques
Fichier:Weap knife sm.jpg
Couteau KaBar Next Generation
  • CALIBRE: 6 1/4" blade
  • MAGASIN: 5 couteaux
  • OPTIONS DE TIR: corps à coprs, lancé
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: n/a
Fichier:Weap beretta sm.jpg
Beretta 92FS
  • CALIBRE: 9 X 19mm
  • MAGASIN: 15 balles
  • OPTIONS DE TIR: semi-automatique
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: visée laser, silencieux
Fichier:Weap deagle sm.jpg
IMI .50 AE Desert Eagle
  • CALIBRE: .50 AE
  • MAGASIN: 7 balles
  • OPTIONS DE TIR: semi-automatique
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: visée laser
Fichier:Weap spas sm.jpg
Fusil à pompe Franchi SPAS12
  • CALIBRE: 12/70 Round
  • MAGASIN: 8 cartouches
  • OPTIONS DE TIR: semi-automatique
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: n/a
Fichier:Weap mp5 sm.jpg
Heckler & Koch MP5K
  • CALIBRE: .45 ACP
  • MAGASIN: 25 balles
  • OPTIONS DE TIR: coup-par-coup, automatique
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: visée laser, silencieux
Fichier:Weap ump sm.jpg
Heckler & Koch UMP45
  • CALIBRE: 9 x 19mm
  • MAGASIN: 30 balles
  • OPTIONS DE TIR: coup-par-coup, automatique
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: visée laser, silencieux
Fichier:Weap hk69 sm.jpg
Heckler & Koch HK69
  • CALIBRE: 40mm
  • MAGASIN: 4 Grenades
  • OPTIONS DE TIR: courte portée, longue portée
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: n/a
Fichier:Weap m4 sm.jpg
Colt M4 Carbine
  • CALIBRE: 5.56 x 45 NATO
  • MAGASIN: 30 balles
  • OPTIONS DE TIR: semi-automatique, coup-par-coup, automatique
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: visée laser, silencieux
Fichier:Weap lr300 sm.jpg
ZM Weapons LR300ML
  • CALIBRE: 5.56 x 45 NATO
  • MAGASIN: 30 balles
  • OPTIONS DE TIR: semi-automatique, coup-par-coup, automatique
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: visée laser, silencieux
Fichier:Weap ak103 sm.jpg
Kalashnikov AK-103
  • CALIBRE: 7.62 x 29
  • MAGASIN: 30 balles
  • OPTIONS DE TIR: semi-automatique, coup-par-coup, automatique
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: Laser Sight, silencieux
Fichier:Weap g36 sm.jpg
Heckler & Koch G36
  • CALIBRE: 5.56 x 45 NATO
  • MAGASIN: 30 balles
  • OPTIONS DE TIR: semi-automatique, coup-par-coup, automatique
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: silencieux
Fichier:Weap negev sm.jpg
IMI NEGEV LMG
  • CALIBRE: 5.56
  • MAGASIN: 150 balles
  • OPTIONS DE TIR: automatique
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: silencieux
Fichier:Weap psg sm.jpg
Heckler & Koch PSG-1
  • CALIBRE: 7.62 x 51 NATO
  • MAGASIN: 8 balles
  • OPTIONS DE TIR: semi-automatique
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: silencieux
Fichier:Weap sr8 sm.jpg
Remington SR-8
  • CALIBRE: .338 Lapua Magnum Round
  • MAGASIN: 5 balles
  • OPTIONS DE TIR: coup-par-coup
  • EQUIPEMENT POSSIBLE: -

Définir les combinaisons d'armes

A chaque arme est assignée un numéro d'identification. Grâce à ce numéro, vous pouvez assigner chaque arme à une touche en particulier. Les numéros d'identification sont particulièrement utiles pour la rédaction de scripts. Voici un tableau qui récapitule les informations :

Weapon ID# Weap_mode 0 Weap_mode 1 Weap_mode 2
Ka-Bar Knife 1 Slash [corps-à-corps] Throw [lancer] --
Beretta 92FS 2 -- -- --
.50 Desert Eagle 3 -- -- --
SPAS 12 4 -- -- --
MP5K 5 Burst Automatique --
UMP45 6 Burst Automatique --
HK69 7 Short Range [Courte portée] Long Range [longue portée] --
LR300ML 8 Burst Semi-automatique Automatique
G36 9 Burst Semi-automatique Automatique
PSG-1 10 -- -- --
HE Grenade 11 -- -- --
Smoke Grenade 12 -- -- --
SR8 13 -- -- --
AK-103 14 Burst Semi-automatique Automatique
Negev LMG 15 -- -- --
Colt M4 16 Burst Semi-automatique Automatique

Quelques joueurs ont éprouvé des difficultés dans le passé pour conserver le mode de leurs armes, voici comment résoudre ce problème et vous assurer que votre arme reste bien dans le mode défini.

  1. Assurez-vous que votre q3config.cfg n'est pas protégé en écriture.
  2. Retirez la ligne weapmode_save en entier.
  3. Retournez dans le menu du jeu dans la configuration de vos armes, sauvegardez la config, quittez le jeu.
  4. Relancez le jeu, et vous verrez qu'à partir de là le mode sera sauvé, même s'il est changé par la suite.

Une fois que cette CVAR est définie, vous pouvez modifier manuellement les réglages, grâce au tableau ci-dessus. Un exemple de CVAR dans votre fichier de configuration serait :

seta weapmodes_save "01000111220000202"

Vous avez ainsi 16 chiffres, soit 1, 2 ou 3, qui correspondent au mode des armes. Dans l'exemple ci-dessus, le premier chiffre est un 0, ce qui correspond à l'attaque par défaut en corps à corps (boots), ne le changez pas. Le deuxième chiffre, le 1, correspond au couteau, qui est par défaut en mode lancer. Si vous préférez le mode "slash", mettez-le sur 0. Egalement, la CVAR ci-dessus a le HK69 en mode "longue portée", sachez-le. Toutes les armes sont en mode automatique.

Binds & Scripts

Il y a plusieurs manières de procéder à l'écriture de binds. Pour les débutants, il y a la commande standard de Quake III Arena "weapon", suivie du numéro d'identification de l'arme en question, comme indiqué dans la section 7.3. Par exemple, disons que l'on veut sélectionner le SPAS12, il faudra procéder comme suit :

bind [TOUCHE] "weapon 4"

Maintenant, on peut aller un peu loin, en créant des chaînes de variables pour les commandes des armes. Le jeu va lire le script, et sélectionner les armes les unes après les autres jusqu'à arriver à la dernière instruction valide. Par exemple, cela signifie que si vous avez à la fois sur vous le SPAS12 et le HK G36, et que votre script ressemble à ceci :

bind [TOUCHE] "weapon 4; weapon 9"

Le G36 sera l'arme sélectionnée en dernier. Mais si votre script ressemble plutôt à ceci :

bind [key] "weapon 9; weapon 4"

... Le SPAS sera sélectionné cette fois en dernier, mais si vous n'avez que le G36 et pas de SPAS dans votre équipement, le script ne fera que prendre le G36, car ça sera la seule commande valide.

Maintenant, la meilleure façon de gérer ses armes dans Urban Terror est l'utilisation de la commande ut_weaptoggle, qui peut contenir deux arguments, ce qui vous permet d'alterner deux armes, chaque argument pouvant relier à une catégorie complète d'armes. Ainsi, la commande ut_weaptoggle est bien plus souple que la commande weapon qui elle n'est liée qu'à une arme en particulier.

Exemples de format :

bind x "ut_weaptoggle [argument]"
bind x "ut_weaptoggle [argument] [argument]"

Exemples d'argument (vous avez le nom de l'argument utilisable dans vos scripts et entre crochets la traduction) :

  • Primary [Arme primaire]
  • Secondary [Arme secondaire]
  • Sidearm [Arme de poing]
  • Grenade [Grenade]
  • Bomb [Bombe]
  • Knife [Couteau]

Armes disponibles avec "ut_weaptoggle primary" :

  • SPAS12 (si sélectionné en tant qu'arme principale)
  • MP5K (si sélectionné en tant qu'arme principale)
  • UMP45 (si sélectionné en tant qu'arme principale)
  • HK69
  • LR300ML
  • M4
  • AK-103
  • G36
  • PSG-1
  • SR8

Armes disponibles avec "ut_weaptoggle secondary" :

  • SPAS12
  • MP5K
  • UMP45

Armes disponibles avec "ut_weaptoggle grenade" :

  • Grenades HE (High Explosive)
  • Grenade fumigène (smoke)

Armes disponibles avec "ut_weaptoggle sidearm" :

  • Beretta
  • Desert Eagle

Maintenant, vous pouvez également alterner entre deux catégories différentes au sein de la même commande. Par exemple :

bind [key] "ut_weaptoggle primary secondary"

Il est important de noter que lorsque vous appuyerez sur le bouton, cela sélectionnera votre arme principale, et lorsque vous rappuyerez dessus, votre arme secondaire. Egalement, si vous avez déjà votre arme principale en mains, comme lorsque vous réapparaissez, cela sélectionnera directement votre arme secondaire dès la première pression de la touche. Notez également que ut_weaptoggle grenade sélectionnera alternativement les différentes grenades que vous pourriez avoir sur vous.

MATERIEL

Paquetage

Vous pouvez choisir jusqu'à trois équipements secondaires, en fonction de combien d'armes vous avez prises, et si vous avez des grenades ou non.

Les combinaisons possibles d'armes, d'équipements secondaires et de grenades sont :

  • 2 armes, une arme de poing, des grenades et 1 équipement secondaire
  • 2 armes, une arme de poing, 2 équipements secondaires
  • 1 arme, une arme de poing, 3 équipements secondaires
  • 1 arme, une arme de poing, des grenades, 2 équipements secondaires

Note: Vous êtes obligé de prendre des couteaux et une arme de poing.

Certains équipements peuvent être activés et désactivés. Vous pouvez associer une touche pour activer et désactiver les équipements dans le menu des contrôles, sous l'onglet Misc. (Appuyez sur Echap, cliquez sur Controls, cliquez sur l'onglet Misc., cliquez sur "use item" et pressez ensuite sur la touche que vous voulez associer). Vous pouvez aussi jeter vos armes, en associant la touche correspondante (drop weapon), puis en sélectionnant l'arme avant de presser cette touche. Consultez la section Key/Command Chart pour plus d'informations.

Si vous avez plus d'un équipement, vous pouvez en sélectionner un en particulier en utilisant les touches next item (équipement suivant) et previous item (équipement précédent), que vous pouvez également associer à des touches via le menu "Misc.". Si vous voulez vous débarasser d'un équipement, pressez la touche drop item (jeter l'équipement). Cette touche, comme toutes les autres touches d'équipement, peut être associée dans l'onglet "Misc." du menu "Controls".

Il y a deux types de grenades que vous pouvez utiliser dans Urban Terror : les fumigènes et les grenades hautement explosives (HE). Tous les types de grenades peuvent être lancés. Pour ce faire, sélectionnez les grenades comme votre arme courante et pressez ensuite la touche tirer (configurable via les menus du jeu).

Dans Urban Terror, les grenades sont lancées en utilisant un système de mise à feu instantané. Cela implique que dès que vous allez pousser sur la touche tirer, la grenade va être armée, et sera lancée dès que vous relâcherez la touche. Vous pouvez donc la tenir un peu plus longtemps, mais vous aurez moins de temps pour vous en écartez. Par défaut, vous avez 2.5 secondes pour lancer une grenade hautement explosive avant qu'elle n'explose. Les fumigènes vont produire de la fumée dès le lancer. Sachez également que vous pouvez désarmer une grenade HE en changeant simplement d'arme lorsqu'elle est encore dans votre main. Elle n'explosera pas et vous pourrez la conserver pour plus tard.

L'intêret de chaque équipement secondaire est détaillé ci-dessous :

Caractéristiques des matériels

Equipement Caractéristiques
Fichier:Gear helmet vest sm.jpg
Casque en kevlar

Le casque protège votre tête et peut faire la différence entre une mort instantanée et une blessure sévère, ce qui vous permet de vous faire soigner là où normalement vous seriez cuit. Il ne protègera pas votre cou ou le reste de votre corps, il ne vous protègera pas non plus des projectiles de forte puissance, mais il reste cependant une protection excellente contre les armes de poing et les automatiques.

Gilet en kevlar

Le Kevlar est une fibre très résistante conçue entre autres pour arrêter les balles. Les vestes en kevlar ont des plaques d'acier appelées "trauma plates (plaques de choc)" cousue à l'intérieur au dessus des points sensibles du corps humain, donnant ainsi une protetion supplémentaires à ces points faibles (la région du coeur par exemple). Même si le Kevlar ne vous protègera pas complètement du feu ennemi, vous êtes bien plus protégé avec que sans. Les projectiles de fortes puissances tels les balles de snipers passent cependant à travers cette protection. La veste en kevlar fontionne automatiquement, il n'est pas nécessaire de l'activer.

Fichier:Gear grenades sm.jpg
Grenade hautement explosive (HE)

Les grenades HE créent une grosse explosion qui tue les joueurs dans un court rayon, et blesse sévèrement ceux à proximité. Elles sont particulièrement efficaces lorsqu'elles sont utilisées contre un groupe d'attaquants, puisqu'une seule grenade peut tuer un grand nombre d'adversaires.

Grenade fumigènes

Les fumigènes ne font aucun dégâts aux joueurs. Elles peuvent être lancées à 30 mètre par le soldat moyen. Ces grenades émettent une fumée dense qui peut être rouge, bleue ou grise, pendant environ 20 secondes. Elles peuvent être utilisées pour générer une couverture tactique, pour masquer les mouvements au sol ou simplement gêner la vision de l'ennemi.

Fichier:Gear laser silencer sm.jpg
Visée laser

La visée laser dessine un petit point sur l'objectif, même à de très grande distance, pour vous aider à déterminer où vous allez tirer. Etant donné que la visée laser est moins bénéfique pour les joueurs ayant une latence élevée (un grand ping), le laser réduit également la dispersion des balles (en d'autres termes, il rend vos tirs plus précis). La visée laser peut être activée et désactivée en sélectionnant l'équipement puis en pressant sur la touche utiliser. Vos ennemis seront capables de voir le point rouge du laser, vous pourriez donc vouloir le désactiver lorsque vous essayerez d'être discret.

Silencieux

Les silencieux fonctionnent en guidant les gaz d'une balle tirée à travers une série de membranes pour réduire le bruit de l'explosion. Cela résulte en un fonctionement extrêmement silencieux de l'arme, ce qui est d'une importance vitale si votre objectif est de rester caché de vos ennemis. Dans Urban Terror, le silencieux agit aussi comme un suppresseur de flash, donc si vous êtes dans un endroit sombre, votre position ne sera pas révélée. Le silencieux peut être attaché et détaché de votre arme via la touche utliser. Cet équipement est activé par défaut.

Fichier:Gear goggles sm.jpg
Lunettes infrarouge

Les lunettes infrarouges (NVG ou Goggles) permettent de voir plus facilement les autres joueurs, particulièrement dans les environnements sombres. Elles vont aussi vous permettre de voir à travers la fumée et vous montreront les joueurs alliés et ennemis. Une fois équipé, vous pouvez les activer et les désactiver juste en les électionant dans votre liste d'équipement à l'aide de vos touches équipement précédent et équipement suivant puis en pressant la touche utiliser. Même si cela peut sembler être l'objet ultime, il comporte néanmoins un inconvénient majeur. Ainsi, votre champ de vision sera légèrement limité, vos alliés et vos ennemis seront de la même couleur. Méfiez-vous donc des dommages collatéraux que vous pourriez infliger à votre équipe !

Fichier:Gear medkit sm.jpg
Trousse de secours (medkit)

La trousse de secours peut être utilisée pour augmenter votre capacité de soigner vos alliés blessés. En utilisant la trousse, vous pouvez soigner les joueurs jusqu'à 95 pourcents de leur santé totale, alors que vous êtes limité à 50 pourcents sans la trousse. Si vous possédez cet équipement, il sera utilisé automatiquement lorsque vous soignerez d'autre joueurs. De la même façon, si vous portez un médikit, un joueur n'en ayant pas pourra vous soigner jusquà 95%, moins vite cependant.

Fichier:Gear ammo sm.jpg
Munitions supplémentaires

Les munitions supplémentaires vont doubler le nombre de chargeurs que vous avez au départ de la manche. Par conséquent, si le Beretta contient 3 chargeurs (un chargé et deux supplémentaires), avec cet équipement, vous pourriez avoir 4 chargeurs supplémentaires. Les munitions supplémentaires ne changent ni le nombre de couteaux que vous avez au départ, ni le nombre de grenades.

Fichier:Gear bomb sm.jpg
Bombe

C'est l'équipement le plus important du mode de jeu "Bomb". Si votre équipe le possède, vous devrez atteindre un des points stratégiques illuminés sur la mini-carte, et planter la bombe dessus. Si votre équipe ne l'a pas, vous feriez mieux d'empêcher l'autre équipe de le faire ! Remplie jusqu'à ras-bord avec des explosifs très puissants, ainsi qu'avec un détonateur amorcé par l'utilisateur ... quand cet objet s'enclenche ... vous feriez mieux d'être ailleurs !

Définir les combinaisons d'armes et de matériel

Chaque arme et équipement est référencé par une lettre dans votre fichier de configuration. Il y a également plusieurs places que vous pouvez remplir lorsque vous équipez votre joueur. Vous pouvez configurer vos équipements et armes, pour que dès le démarrage d'Urban Terror, vous commencez toujours par les mêmes armes et équipements. Voici un tableau de correspondances pour vous aider à configurer votre paquetage :

Arme [1] Arme de poing [2] Primaire [3] Secondaire [4] Grenades [5] 1er équipement [6] 2ème équipement [7] 3ème équipement
Beretta 92FS F -- -- -- -- -- --
.50 Desert Eagle G -- -- -- -- -- --
SPAS 12 -- H H -- -- -- --
MP5K -- I I -- -- -- --
UMP45 -- J J -- -- -- --
HK69 -- K -- -- -- -- --
LR300ML -- L -- -- -- -- --
G36 -- M -- -- -- -- --
PSG-1 -- N -- -- -- -- --
SR8 -- Z -- -- -- -- --
AK-103 -- a -- -- -- -- --
Negev LMG -- c -- -- -- -- --
Colt M4 -- e -- -- -- -- --
Grenade HE -- -- -- O -- -- --
Grenade fumigène -- -- -- Q -- -- --
Veste en Kevlar -- -- -- -- R R R
Lunettes infrarouges -- -- -- -- S S S
Trousse de secours -- -- -- -- T T T
Silencieux -- -- -- -- U U U
Visée laser -- -- -- -- V V V
Casque en Kevlar -- -- -- -- W W W
Munitions supplémentaires -- -- -- -- X X X

Affecter un ensemble de matériels à une touche

Si vous regardez dans votre fichier de configuration, vous allez voir une CVAR qui ressemble à ceci, seta gear "GMIORAA". Il s'agit du réglage de l'équipement, et vous pouvez utiliser les lettres ci-dessus pour fixer quel paquetage vous voulez utiliser. Dans l'exemple ci-dessus, le paquetage serait ceci :

  • [1]Arme de poing: Desert Eagle
  • [2]Arme principale: G36
  • [3]Arme secondaire: MP5K
  • [4]Grenades: Grenades HE
  • [5]1er équipement: Veste Kevlar
  • [6]2ème équipement: Inutilisé
  • [7]3ème équipement: Inutilisé

Il y a des limitations sur le paquetage. Comme vous pouvez le voir dans note example, seta gear "GMIORAA", les deux dernières lettres sont 'AA'. Le 'A' dans le tableau ci-dessous signifie que cet emplacement ne peut pas être utilisé du à des limitations. *Note: Si vous sélectionnez le Negev, vous serez jamais capable de prendre une arme secondaire.

  • Arme Primaire, Arme secondaire, Grenades, 1x équipement : ? ? ? ? ? A A
  • Arme Primaire, Arme secondaire, 2x équipements : ? ? ? A ? ? A
  • Arme Primaire, Grenades, 2x équipements : ? ? A ? ? ? A
  • Arme Primaire, 3x équipements : ? ? A A ? ? ?

En respectant les limitations ci-dessus, vous pouvez mélangez et faire correspondre armes, équipements et grenades pour définir votre équipement de départ. Voici quelques exemple de paquetages.

  • FLICRAA = Beretta LR300 MP5K HE Veste
  • FLIAVRA = Beretta LR300 MP5K Laser Veste
  • FLACVRA = Beretta LR300 HE Laser Veste
  • FLAAVRT = Beretta LR300 Laser Veste Trousse de soins

Vous pouvez aussi créer un script (merci à NoLogic de chez UTScript) qui va vous permettre de parcourir différents paquetages. Modifez juste le réglage de 'gear' dans le script pour les paquetages que vous voulez inclure.

set lo_01 "set load vstr lo_02; gear FLICRAA; ut_echo LR300/MP5K/HE" set lo_02 "set load vstr lo_03; gear FLIAVRA; ut_echo LR300/MP5K/Laser" set lo_03 "set load vstr lo_04; gear FLACVRA; ut_echo LR300/HE/Laser" set lo_04 "set load vstr lo_01; gear FLAAVRT; ut_echo LR300/Laser/Trousse de soins" set load "vstr lo_01" // Default

bind x "vstr load" // Sélectionne le paquetage

LES NIVEAUX (MAPS)

Urabn Terror possède 26 niveaux, créés par l'équipe de dévellopement du jeu et la communauté. Tout les niveaux ne suportent pas tous les modes de jeu. Cette section va vous donnez un aperçu rapide des niveaux inclus dans la version courante d'Urban Terror, le nom du créateur du niveau, les modes de jeu supportés, et une très brève descrition du niveau.

Les différents niveaux (maps)

Niveau Caractéristiques
Fichier:Map abbey sm.jpg

ABBEY

  • NOM BSP: ut4_abbey
  • AUTEUR(S): Tub
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Urbaine/Religieuse
Fichier:Map algiers sm.jpg

ALGIERS

  • NOM BSP: ut4_algiers
  • AUTEUR(S): Tub
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Ville/Urbaine
Fichier:Map ambush sm.jpg

AMBUSH

  • NOM BSP: ut4_ambush
  • AUTEUR(S): MasHeeN
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Urbaine/Ville
Fichier:Map austria sm.jpg

AUSTRIA

  • NOM BSP: ut4_austria
  • AUTEUR(S): tub
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Urbaine/Village Européen
Fichier:Map casa sm.jpg

CASA

  • NOM BSP: ut4_casa
  • AUTEUR(S): SweetnutZ
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Ville/Espagnole
Fichier:Map crossing sm.jpg

CROSSING

  • NOM BSP: ut4_crossing
  • AUTEUR(S): MasHeeN
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Urbaine/Industrielle
Fichier:Map eagle sm.jpg

EAGLE

  • NOM BSP: ut4_eagle
  • AUTEUR(S): MasHeeN
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Seconde Guerre Mondiale/Château
Fichier:Map elgin sm.jpg

ELGIN

  • NOM BSP: ut4_elgin
  • AUTEUR(S): Riche
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Urbaine/Ville
Fichier:Map harbortown sm.jpg

HARBOR TOWN

  • NOM BSP: ut4_harbortown
  • AUTEUR(S): SquadLeader
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Urbaine/Bord de mer
Fichier:Map kingdom sm.jpg

KINGDOM

  • NOM BSP: ut4_kingdom
  • AUTEUR(S): runy
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Château
Fichier:Map mandolin sm.jpg

MANDOLIN

  • NOM BSP: ut4_mandolin
  • AUTEUR(S): $NulL
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Terrain/Ville désertique
Fichier:Map maya sm.jpg

MAYA

  • NOM BSP: ut4_maya
  • AUTEUR(S): ALPHA_Wolf
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Terrain/Ancienne Ruines
Fichier:Map oildepot sm.jpg

OIL DEPOT

  • NOM BSP: ut4_oildepot
  • AUTEUR(S): codey
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Industrielle
Fichier:Map prague sm.jpg

PRAGUE

  • NOM BSP: ut4_prague
  • AUTEUR(S): RabidCow
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Urbaine/Ville
Fichier:Map ramelle sm.jpg

RAMELLE

  • NOM BSP: ut4_ramelle
  • AUTEUR(S): Bar-B-Q
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, CTF
  • DESCRIPTION: Urbaine/Ville bombardée
Fichier:Map riyadh sm.jpg

RIYADH

  • NOM BSP: ut4_riyadh
  • AUTEUR(S): dotEXE
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, CTF
  • DESCRIPTION: Desert/Terrain
Fichier:Map sanctuary sm.jpg

SANCTUARY

  • NOM BSP: ut4_sanc
  • AUTEUR(S): Bar-B-Q
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Urbaine
Fichier:Map suburbs sm.jpg

SUBURBS

  • NOM BSP: ut4_suburbs
  • AUTEUR(S): Shminky
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Urbaine/Ville
Fichier:Map subway sm.jpg

SUBWAY

  • NOM BSP: ut4_subway
  • AUTEUR(S): Laerth
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, CTF
  • DESCRIPTION: Urbaine/Metro
Fichier:Map swim sm.jpg

SWIM

  • NOM BSP: ut4_swim
  • AUTEUR(S): NRGizeR
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, CTF
  • DESCRIPTION: Urbaine/Intérieure
Fichier:Map thingley sm.jpg

THINGLEY

  • NOM BSP: ut4_thingley
  • AUTEUR(S): Riche & Bladekiller
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Urbaine/Ville Anglaise
Fichier:Map tombs sm.jpg

TOMBS

  • NOM BSP: ut4_tombs
  • AUTEUR(S): BladeKiller
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Terrain/Ruines Egyptiennes
Fichier:Map toxic sm.jpg

TOXIC

  • NOM BSP: ut4_toxic
  • AUTEUR(S): Duf Kni3n
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Industrielle/Usine
Fichier:Map tunis sm.jpg

TUNIS

  • NOM BSP: ut4_tunis
  • AUTEUR(S): MasHeeN
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF, BOMB
  • DESCRIPTION: Urbaine/Enceinte
Fichier:Map turnpike sm.jpg

TURNPIKE

  • NOM BSP: ut4_turnpike
  • AUTEUR(S): Wu
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF
  • DESCRIPTION: Urbaine/Ville
Fichier:Map uptown sm.jpg

UPTOWN

  • NOM BSP: ut4_uptown
  • AUTEUR(S): BattleCow
  • TYPES DE JEU SUPPORTES: FFA, TDM, TS, FTL, C&H, CTF
  • DESCRIPTION: Urbaine/Ville

DIVERSES INFOS SUR LES NIVEAUX

Où trouver les niveaux supplémentaires issus de la communauté�?

Une liste mise à jour et complète de sites de téléchargement de niveaux est disponible sur le forum Urban Terror France.

Ajouter des niveaux supplémentaires

Tous les niveaux disponibles au téléchargement portent les extensions .pk3, .zip ou encore parfois .pk3.zip. Faites bien attention à l'extension quand vous téléchargez de nouveaux niveaux.

Les fichiers avec .pk3 comme extension peuvent être directement placés dans votre sous-répertoire q3ut4 de votre dossier d'installation d'Urban Terror directement après téléchargement. Si le fichier a une extension en .zip, ouvrez le au moyen d'un programme tel que winzip. Une fois ouvert, si vous voyez plusieurs fichiers à l'intérieur, fermez winzip eet changez l'entension en .pk3. Si au contraire lors de l'ouverture vous voyez un fichier .pk3 à l'intérieur, décompressez le et placez le dans le sous répertoire q3ut4 de votre dossier d'installation d'Urban Terror.

Rappelez-vous que tous les niveaux de type .pk3 doivent être placés dans le sous répertoire q3ut4 de votre dossier d'installation d'Urban Terror. NE PAS Créer un nouveau sous répertoire. NE PAS extraire des fichiers provenant d'un .pk3, cela ne pourra qu'apporter des soucis et les niveaux risquent de ne pas se charger correctement.

Télécharger automatiquement sur ioUrbanTerror (autodownload)

Le téléchargement automatique fonctionne uniquement avec au minimum la version 1.35urt du client ioUrbanTerror (vérifiez au moyen dela console) et qui a activé le téléchargement automatique (cl_autodownload 1). Cela marche avec n'importe quel serveur.

Cela fonctionne de cette façon : le serveur définit une URL pointant vers la localisation des niveaux, en utilisant : set sv_dlURL "monSiteWeb.com" (essayez de garder cette URL le plus court possible). Lorsqu'un client n'a pas le niveau joué, le jeu va tenter de télécharger le niveau à partir de l'URL du serveur. Par exemple, si le niveau joué est ut4_exemple.bsp, et que le sv_dlURL est monSiteWeb.com et que le client n'a pas le niveau, alors le jeu va tenter de le télécharger à partir de http://monSiteWeb.com/q3ut4/ut4_exemple.bsp. Donc si votre sv_dlURL est monSiteWeb.com, vérifiez que vos .pk3 sont contenus dans http://monSiteWeb.com/q3ut4.

Les concepteurs de niveaux devraient vérifier qu'ils ne publient jamais deux versions différentes du même niveau avec le même nom. Si vous avez une version beta, appelez-la ut4_nomduniveau_beta1, ut4_nomduniveau_beta2, etc. Les .bsp doivent toujours avoir le même nom que le .pk3. Ne mettez pas plusieurs .bsp dans un seul .pk3 et n'utilisez pas un .pk3 qui fixe une seule texture d'un autre .pk3 .

Dans la version 4.1, sv_dlURL est par défaut "urbanterror.net". Un script est conçu sur urbanterror.net afin de répartir les téléchargements sur d'autres miroirs. La version de votre client doit au moins être 1.35urt (supporte la redirection) et envoyé un referer correct (ioQ3://x.x.x.x) pour que le script accepte la requête de téléchargement. Certains programmes de sécurité bloque le referer, et vous recevrez une erreur de type 403, un seul remède : désactivez cette 'sécurité'.

Les différents types de jeu

Urban Terror contient 7 modes de jeu. Ces modes sont les suivants : Free For All (FFA), Team Deathmatch (TDM), Team Survivor (TS), Follow The Leader (FTL), Capture & Hold (C&H), Capture The Flag (CTF) and Bomb & Defuse (Bomb).

Bomb & Defuse (BOMB)

L'équipe rouge est l'équipe attaquante, qui va tenter de planter la bombe dans l'un des deux emplacements stratégiques montrés via une icône clignotante sur la minicarte. L'équipe bleue défend ces emplacements, soit en essayant de tuer entièrement l'équipe adverse, soit en désamorçant la bombe une fois qu'elle a été posée.

L'équipe attaquante doit poser la bombe dans le temps imparti pour la manche. Une fois plantée, le décompte du temps restant de la manche s'arrête, et alors le décompte de la mise à feu de la bombe s'enclenche, pour finir soit par exploser, soit par être désamorcée par l'équipe bleue.

Des points sont donnés aux deux équipes pour leurs actions durant une manche. Ainsi :

  • 1 point va pour l'équipe rouge si elle tue toute l'équipe bleue, ou si la bombe explose.
  • 1 point va pour l'équipe bleue si elle tue toute l'équipe rouge, ou si elle désamorce la bombe, ou encore si l'équipe rouge ne parvient pas à planter la bombe dans les delais.

Une partie se joue en deux fois dix manches, chaque équipe jouant alternativement le côté rouge et le côté bleu.

Capture & Hold (C&H)

De nombreux drapeaux, appelés aussi points de capture, sont placés dans le niveau. Lorsque vous occupez ces points, le drapeau prend la couleur de votre équipe. Toutes les minutes, votre équipe gagne un point par drapeau capturé. Votre objectif est de capturer et tenir en votre possession autant de drapeaux que possible. Si vous êtes tués, vous réapparaissez après un bref délai.

Capture the Flag (CTF)

Chaque équipe a une base qui contient un drapeau. L'objectif pour les deux équipes est de prendre le drapeau de la base ennemie, et de le ramener dans sa base. Vous devez en parallèle empêcher votre ennemi de faire de même, puisque pour marquer un point pour votre équipe, vous devez amener le drapeau ennemi sur le vôtre, dans votre base. Si vous êtes tué, vous réapparaissez après un bref délai. En fonction des actions de chaque joueur, des bonus sont attribués comme suit :

  • 5 points si vous capturez le drapeau (bonus individuel) ;
  • 10 points si votre équipe capture un drapeau ;
  • 2 points pour la défense de votre drapeau ;
  • 1 point si vous ramenez votre drapeau ;
  • 1 point si vous tuez le porteur de drapeau adverse ;
  • 1 point si vous protégez votre porteur de drapeau ;
  • 1 point si vous empêchez une capture.
Free for All (FFA)

Dans ce mode de jeu rapide, c'est chacun pour soi. Après un certain nombre de minutes, ou un total de points atteints, la manche s'arrête et le vainqueur est celui avec le score le plus élevé, soit le plus grand nombre de tués. Si vous êtes tué, vous aller réapparaître après un bref délai dans un point aléatoire de la carte.

Follow the Leader (FTL)

Au début de chaque manche, le serveur choisit un joueur de votre équipe pour être le "meneur". Le meneur est désigné par un casque rouge ou bleu. Un drapeau est aussi présent dans votre base. Votre objectif est d'avoir le plus de points possibles, ceux-ci sont donnés comme suit :

  • 5 points si votre meneur touche le drapeau ennemi ;
  • 3 points si vous tuez toute l'équipe adverse et que votre meneur est en vie.

Seul le meneur peut marquer des points en touchant le drapeau adverse. La manche s'arrête soit quand un meneur touche le drapeau ennemi, soit quand toute une équipe est tuée. Si vous êtes tués, vous devrez attendre la fin de la manche pour rejouer.

Team Deathmatch (TDM)

Votre objectif est d'augmenter le nombre de tués pour votre équipe. Après un certain temps, ou un certain nombre de tués atteint, la manche s'arrête et l'équipe gagnante est celle qui a le plus grand nombre de tués. Si vous êtes tué, vous réapparaîtrez après un bref délai.

Team Survivor (TS)

Votre objectif est d'anéantir l'équipe adverse. La manche s'arrête quand tous les membres de l'équipe adverse sont mort, l'équipe restant debout marquant un point. Si vous êtes tué, vous ne pouvez pas rejouer avant la fin de la manche. En fonction des paramètres du serveur, en cas d'égalité, une dernière manche supplémentaire pour départager les deux équipes (mort subite) peut être jouée ou non.

MISE EN PLACE ET ADMINISTRATION D'UN SERVEUR

La mise en place d'un serveur

Guide d'installation Linux

Cette partie du guide ne vous sera utile que si vous avez un accès SSH à votre système dédié Linux. De plus, cela suppose également que vous avez une connaissance suffisante de Linux.



1. Si vous n'avez pas d'accès root, allez directement à l'étape 4.

2. Loguez-vous en root et entrez la commande suivante :

useradd urt

Si votre serveur ne crée pas les dossiers home correctement, essayez les commandes suivantes :

mkdir /home/urt
chown urt /home/urt
usermod -d /home/urt urt

3. Maintenant, basculez sur le compte utilisateur "urt" avac la commande "su urt". Note : si vous utilisez un autre nom que "urt", n'oubliez pas de remplacer par votre propre nom le nom "urt" dans toutes les commandes qui vont suivre.

4. Assurez-vous que vous êtes bien dans votre dossier home, pour vous en assurer, tapez la commande "cd ~".

5. Faites wget <URL DU MIROIR DE TELECHARGEMENT> Exemple : "wget ftp://ftp.snt.utwente.nl/pub/games/urbanterror/UrbanTerror_41_FULL.zip". Téléchargez le dossier .zip et NON le fichier .exe ! Note : vous avez besoin du programme wget pour opérer cette manipulation, si vous ne l'avez pas, visitez leur site web pour l'obtenir.

6. Rentrez la commande "unzip UrbanTerror_41_FULL.zip" L'archive va se décompresser dans /home/urt/UrbanTerror/.

7. Rentrez la commande "cd urbanterror/q3ut4/" pour aller dans votre dossier q3ut4.

8. Utilisez votre éditeur de texte favori pour éditer le fichier server.cfg, comme expliqué dans ce manuel.

10. Ecrivez un script shell pour lancer votre serveur. Pour cela : Tapez la commande "cd ~/urbanterror/" pour vous assurer que vous êtes bien à la racine du dossier urbanterror. En utilisant votre éditeur de texte, créer un fichier start.sh, dans lequel vous rentrerez ce qui suit :

"#!/bin/bash
while true
do
/home/urt/urbanterror/ioUrTded.i386 +set fs_game q3ut4 +set dedicated 2 +set net_port 27960 +set com_hunkmegs 128 +exec server.cfg
echo "server crashed on `date`" > last_crash.txt
done"

Ce script relancera automatiquement votre serveur si celui-ci venait à crasher. Utile parce qu'une commande /rcon relancerait votre serveur à l'ancienne.

11. Vous pouvez maintenant lancer votre serveur en tapant la commande "sh start.sh".

12. Si vous préférez lancer le serveur avec screen, assurez-vous que vous avez l'application screen (sinon rendez-vous sur leur site pour plus de détails), et entrez la commande suivante :

"screen -m -d -S UrT-Server sh start.sh"

Cela lancera le serveur dans screen, et cela ne coupera pas votre serveur lorsque vous quitterez le shell. Vous avez fini, beau travail ! Maintenant allez jouer.

Guide d'installation Windows

Avant tout, vous devez vous procurer l'installeur Urban Terror. Vous pouvez le télécharger depuis de nombreux miroirs listés sur le site principal d'Urban Terror (urbanterror.info). Une fois que vous avez l'installeur, installez-le en suivant les informations fournies.

Une fois que vous avez installé Urban Terror, allez dans le répertoire Urban Terror. Par défaut, il se trouve dans c:\Program Files\Urban Terror. Vous verrez alors un répertoire q3ut4. Allez dedans et vous devriez voir de nombreux fichiers. L'un d'eux se nomme server.cfg. Editez-le selon vos souhaits (reportez-vous à la section appropriée de ce manuel). Pour lancer votre serveur, retournez dans votre dossier Urban Terror où vous aviez votre répertoire q3ut4. Vous devriez voir un fichier ioUrTded.exe. Avec le clic-droit, créez un raccourci sur votre Bureau. Une fois fait, cliquez-droit sur ce raccourci, et allez dans Propriétés. Cherchez le champ "Cible". Cela devrait ressembler à ceci :

"C:\Program Files\UrbanTerror\ioUrTded.exe"

Changez-le en :

"C:\Program Files\UrbanTerror\ioUrTded.exe" +seta net_port <port> +exec <configname>

Exemple :

"C:\Program Files\UrbanTerror\ioUrTded.exe" +seta net_port 27960 +exec server.cfg

Maintenant, cliquez sur le raccourci pour lancer le jeu !

Lancer un serveur avec ioUrbanTerror

Dézippez l'installeur Urban Terror. Editez les fichiers server.cfg et mapcycle.txt de votre dossier q3ut4 pour les modifier selon vos souhaits, et lancez le jeu avec les arguments suivants : +exec server.cfg. Pour les serveurs qui tournent sous Windows, utilisez ioUrTded.exe, et pour les serveurs tournant sous Linux, utilisez ioUrTded.i386.

Lancer un serveur avec Quake III Arena (& Punkbuster)

Inutile depuis que le jeu existe en version standalone.

Généralités

Les types de jeu

Voir la section 9.4.

La rotation des niveaux

La rotation des niveaux (maps) sur Urban Terror a été rendue plus facile. Il n'est plus nécessaire d'avoir des commandes compliquées dans son server.cfg. Donéravant, Urban Terror charge les maps et modifie les informations directement depuis un simple fichier texte. Par défaut, le fichier de rotation des maps s'appelle mapcycle.txt. Ce fichier doit être placé dans le dossier q3ut4 du serveur. Vous pouvez changer le nom de ce fichier en modifiant la variable g_mapcycle en lui assignant le nouveau nom. Par exemple, pour changer le fichier de rotation et utiliser un fichier appelé "MesMaps.txt", vous devrez rentrer :

/g_mapcycle "MesMaps.txt"

Le fichier de rotation des maps est un simple fichier texte (vous pouvez utiliser MS Notepad, BBEdit... pour le créer). Dans sa forme la plus simple, c'est simplement une liste des maps, une map par ligne. Quand la dernière map est terminée, la première map de la liste est chargée à nouveau et le cycle se répète. Par exemple, un mapcycle.txt se présente ainsi :

ut4_ricochet
ut4_swim
ut4_uptown

Cela chargera la map Ricochet, puis Swim, puis Uptown, et ce indéfiniment. Vous pouvez également utiliser le fichier de rotation pour changer certaines CVAR. Le format est :

[nom de la map]
{
   [cvar] [valeur]
   [cvar] [valeur]
   ...
}

Le [cvar] est le nom de n'importe quelle CVAR d'Urban Terror côté serveur (par exemple : g_gametype), et la valeur sera la valeur que vous voulez définir. Dans l'exemple suivant, on a repris l'exemple précédent pour changer des CVARs pour Uptown.

ut4_ricochet
ut4_swim
ut4_uptown
{
   g_gametype 6
   g_friendlyfire 1
   g_maxteamkills 0
}



Paramétrage conseillé

Réservé pour une modification ultérieure.

Calculateur de combos

Ce programme vous permet de calculer facilement le chiffre nécessaire quand vous voulez restreindre les armes utilisables sur votre serveur. La CVAR côté serveur est g_gear, dont la valeur est "0" par défaut. Utilisez pour déterminer le bon chiffre ce calculateur.

Calculateur des votes autorisés

Le calculateur des votes autorisés marche de manière similaire au calculateur du g_gear ; il vous permet de calculer le chiffre pour la variable g_allowvote. En cliquant sur ce qui peut être voté, vous obtenez le bon chiffre pour la variable g_allowvote. Utilisez ce calculateur.

Le téléchargement automatique

Le téléchargement automatique marche uniquement sur les versions client depuis la version 1.35 [Urban Terror est aujourd'hui en version 4.1], et si vous avez l'auto-download activé (variable cl_autodownload sur "1"). Cela fonctionne sur n'importe quel serveur. Le serveur doit déterminer une URL qui pointe vers la localisation des maps en utilisant : sets sv_dlURL "monsite.com" (essayez de conserver l'url la plus courte possible). Quand un client n'a pas la map actuellement en cours sur le serveur, il essayera de la télécharger depuis cette URL. Par exemple, si la map actuellement en cours est ut4_exemple.bsp, si la variable sv_dlURL est "monsite.com" et que le client n'a pas la map, le client va essayer de télécharger http://monsite.com/q3ut4/ut4_exemple.pk3. Donc, si votre URL est monsite.com, assurez-vous que les maps sont bien dans http://monsite.com/q3ut4/.

Depuis la version 4.1, la valeur par défaut de sv_dlURL est "urbanterror.net". Il y a un script sur ce site qui permet de répartir les téléchargements sur plusieurs miroirs. Votre client doit donc être à la version 1.35 (pour supporter les redirections), et il doit envoyer un referer correct (ioQ3://x.x.x.x) pour que le script accepte la requête. Certains logiciels de sécurité bloquent les referer, et vous obtenez alors une erreur 403. Coupez cette "sécurité.

Les CVARs côté serveur

Référez-vous au tutoriel spécial disponible sur Urban Terror France.


Administration

Contrôle à distance (RCON)

RCON est rapide pour le contrôle à distance. Il vous permet de faire des changements sur le serveur et à vous donner accès aux commandes d'administration quand vous êtes connecté au serveur. Pour utiliser le RCON, vous devez d'abord entrer le mot de passe en tapant :

/rconpassword [votremotdepasse]

Une fois fait, vous avez accès à toutes les commandes RCON, en tapant :

/rcon [commande]
Commandes RCON

Ces commandes vous permettent de gérer le serveur. Leur utilisation nécessite d'avoir le mot de passe RCON. Vous utilisez ces commandes en les entrant dans la console.

Déconnecter un joueur (kick)

Il y a deux moyens pour se faire. Le premier moyen est d'utiliser le nom du joueur :

/rcon kick [nomdujoueur]

Le second moyen est d'utiliser le numéro d'utilisateur sur le serveur :

/rcon status (cela vous permet d'obtenir la liste des joueurs ainsi que leur numéro associé)
/rcon kick [numéro]
Relancer un serveur

Même si vous ne pouvez pas relancer le serveur physiquement, vous pouvez relancer le server.cfg, ce qui revient à la même chose.

/rcon exec server.cfg

Ceci va relancer la map et le serveur au niveau logiciel :

/rcon reload

Ceci va relancer uniquement les .cfg actives :

/rcon restart
Bannir une IP

La première chose que vous devez faire avant de bannir quiconque est de vous assurer que vous avez bien la ligne suivante dans votre server.cfg :

set filterBan 1

Si oui, alors vous pouvez ajouter des IP à la liste des bannissements (banlist), en tapant ceci dans la console :

/rcon addIP [adresse_ip] (vous pouvez utiliser aussi le nom du joueur)

Pour supprimer une IP, vous pouvez taper :

/rcon removeIP [adresse_ip]

Vous pouvez voir toutes les IP bannies en allant dans le fichier texte banlist.txt (vous pouvez l'éditer directement pour ajouter ou retirer des IP).

Arbitrage

L'arbitrage est une fonctionnalité qui a été ajoutée pour aider les administrateurs à gérer leurs serveurs. Les arbitres (referees) sont un peu comme des RCON, mais moins puissants. Vous pouvez définir le mot de passe des arbitres et le confier à vos joueurs de confiance. A l'inverse du RCON, les arbitres ont un contrôle limité sur le serveur. Cela permet néanmoins de faire certaines choses comme rendre des joueurs muets, les expulser et même les bannir pour une durée de 3 heures maximum. Toutes les commandes d'arbitre commencent par le préfixe "ref". Ainsi, les commandes d'arbitre se présentent de la manière suivante :

ref {commande_d'arbitre} [{paramètre} ...]

Les commandes d'arbitre ne peuvent être utilisées que par des joueurs qui se sont authentifiés grâce à la commande reflogin, avec le bon mot de passe. Si aucun mot de passe n'a été défini, ou si le serveur a désactivé les fonctions d'arbitre, personne ne sera en mesure de s'authentifier en tant qu'arbitre.

Activer les arbitres

Pour activer les arbitres, vous devez d'abord définir le mot de passe d'arbitre.

/g_refpass "motdepasse"

Vous pouvez aussi décider si oui ou non les arbitres peuvent bannir des joueurs :

  • /g_refNoBan 0 (cela leur donne le pouvoir de bannir)
  • /g_refNoBan 1 (cela empêche les arbitres de bannir des joueurs)

Enfin, vous pouvez activer les arbitres :

/g_referee 1

Soyez prudents en accordant le droit de bannissement aux arbitres, ou alors faites attention à qui vous donnez le mot de passe d'arbitre. Dans le cas contraire, vous pourriez vite voir votre serveur boycotté par des joueurs mécontents !

Se connecter en tant qu'arbitre

Pour se loguer en tant qu'arbitre, vous devez détenir le bon mot de passe. Une fois que vous l'avez, vous pouvez obtenir les droits d'arbitre en tapant la commande :

/reflogin "motdepasse"

Si vous avez le bon mot de passe et que les arbitres sont activés sur le serveur, vous recevrez un message vous indiquant que vous êtes correctement logué en tant qu'arbitre. Vous pouvez alors utiliser les commandes arbitres. Ces commandes et leurs effets sont listés ci-dessous.

Commandes à disposition des arbitres
Commande Usage Description
Kick [Expulsion] ref kick player [raison] Expulse le joueur du serveur mais ne le bannit pas. Vous pouvez entrer le nom du joueur ou son numéro d'ID (utilisez la commande /playerlist pour les obtenir), donc vous pouvez faire au choix : /ref kick nomdujoueur or /ref kick 1 par exemple. Vous pouvez ajouter ensuite la raison pour laquelle vous avez décidé de kicker le joueur (conseillé).
Mute [Rendre muet] ref mute joueur nombre_de_secondes Rend le joueur visé muet pour un certain nombre de secondes. Utile pour stopper les trolls. Vous pouvez ici aussi définir le nom du joueur ou son ID.
Forceteam blue|spectator|free Force le joueur à aller dans une équipe ou en spectateur. Vous pouvez ici aussi définir le nom du joueur ou son ID. Si vous utilisez "free" comme argument à la commande, le serveur enverra le joueur directement dans l'équipe comptant le moins de joueurs.
Ban ref ban joueur nombre_de_minutes Ejecte et bannit le joueur du serveur. Après ceci, le joueur ne peut plus se reconnecter au serveur pour un nombre déterminé de minutes. Vous pouvez ici aussi définir le nom du joueur ou son ID. Le maximum de minutes est 180 (3 heures).
Resign ref resign Utilisez cette commande pour vous retirer les droits d'arbitre. Vous les perdrez aussi automatiquement si vous vous déconnectez du serveur.
Help ref help Vous affichez les commandes ci-dessus en vrac dans la console.

Bots pour serveurs

Les bots ne sont plus supportés par Urban Terror (leur utilisation entraîne de nombreux crashes). Ils sont déconseillés.

Ressources

Log parser programs
program 
Freely usable sv_dlurl 
Admin tool
Server Status Script 
MOTD randomnizer
Forum d'administraion des serveurs sur UrT.fr

DEPANNAGE DES PROBLEMES LES PLUS FREQUENTS

  • Qu'est-ce que cela signifie lorsque ioUrbanTerror ne se lance pas et que j'obtiens le message suivant : "GLW_StartOpenGL() - could not load OpenGL subsystem"?

Cela signifie que vous avez rencontré un problème vidéo, probablement parce que le jeu tente de se lancer dans une résolution qui n'est pas supportée par votre matériel graphique. Allez dans le fichier de configuration et changez r_mode sur "4". Cela vous permettra de lancer le jeu dans la résolution la plus basse, 800*600.

  • Lorsque vous obtenez le message "invalid game folder", cela signifie que vous tentez de rejoindre un serveur qui ne correspond pas à la version de votre client.

Assurez-vous que vous tournez sur la version la plus racente d'[Urban Terror].

  • Si vous rencontrez des problèmes avec votre souris, regardez ce que vous renvoie /in_mouse. Par défaut, cette variable est sur "-1", pour la changez, tapez dans la console :
/in_mouse (pour voir ce que la variable vous renvoie comme valeur).

Pour la changer :

/in_mouse "1" ou "-1"

Pour que cela prenne effet :

/in_restart

FAQ

Créer un raccourci de lancement

Pour créer un raccourci pour Urban Terror, faites un clic-droit sur le bureau, et choisissez 'Nouveau' puis 'Raccourci'. Une fenêtre de dialogue va apparaître, vous demandant où est le programme pour lequel vous voulez faire un raccourci. Naviguez jusqu'à votre répertoire UrbanTerror ou Quake3, et sélectionnez quake3.exe ou ioUrbanTerror.exe. Appuyez sur 'Suivant' et mettez "Urban Terror 4.1" comme nom, appuyez ensuite sur finir. Vous devriez maintenant avoir un raccourci sur votre bureau nommé "Urban Terror 4.1". Si vous utilisiez ioUrbanTerror.exe, vous pouvez dès à présent démarrer Urban Terror.

Si par contre vous utilisiez quake3.exe, le raccourci a toujours l'icône de Quake3, et si vous le lancez, il ne fait que démarrer Quake3. Faites un clic-droit sur le raccourci, et choisissez Propriétés. Cliquez sur le bouton "Changer l'icône" et naviguez jusqu'à votre répertoire d'Urban Terror pour sélectionner le fichier "q3ut.ico" (i.e. C:\Quake 3 Arena\q3ut4\q3ut.ico) puis appuyez sur OK. Ensuite, dans le champs "Cible", il faut ajouter quelques informations à la ligne déjà présente, afin que Quake3 lance bien Urban Terror. Après le dernier guillemet, ajoutez un espace puis tapez "+set fs_game q3ut4" (sans les guillemets), i.e. : C:\Quake 3 Arena\q3ut4\q3ut.ico). Appuyez ensuite sur OK, et vous avez alors un raccourci fonctionnel pour lancer Urban Terror 4.1.

FPS

Les utilisateurs de cpu multi-coeurs risquent de devoir spécifier l'affinité sur un seul coeur (au moyen du gestionnaire de tâche, ou de façon automatique à l'aide de ceci). Les possesseurs d'une carte graphique Nvidia peuvent également changer un réglage dans le panneau de contrôle Nvidia en désactivant l'optimisation threadée et/ou en définissant le multi-écran/accélération au moyen de plusieurs GPU en "Mode d'affichage unique". Vérifiez également que vous avez les derniers drivers provenant de Nvidia ou ATI.

Pour avoir plus de fps sur de vieilles machines, essayez de désactivier l'anti-alisaing et le filtrage anisotropique dans le panneau de contrôle de votre cate graphique. Essayez également, via le menu Settings > System dans Urban Terror, d'utiliser une résolution plus faible, ainsi que de diminuer la qualité des textures. Activer l'option 'Compress textures' peut aussi aider.

Bots joueurs

Ils fonctionnent toujours, après avoir fait '/bot_enable 1 et /addbot , mais ne sont pas supportés ! Ils peuvent causer des problèmes et des crash ! Plus d'infos ici.

Enregistrement en format avi

Tout d'abord, enregistrez une démo (touche par défaut : F12), ensuite, jouez la démo et utilisez "/video" et "/stopvideo" pour enregistrer un avi. Vous pouvez utiliser "cl_aviframerate" pour définir le nombre d'images par seconde et "cl_aviMotionJpeg" pour choisir si la vidéo sera non-compressée ou utilisera le codec MJPEG. Il est recommandé d'utiliser des résolutions plus faibles lors de l'enregistrement. Plus d'infos ici.

All Seeing Eye

Le logiciel All Seeing Eye (ASE) n'est plus utilisé, cependant d'autres logiciels existent, tel que Qtracker

Funstuff

Vous pouvez définir des funstuff à l'aide des commandes "/funred" et "/funblue". Les options sont séparées par des virgules, et dépendent des équipes, sexe des personnages, et s'ils portent un casque ou non. Ils ne fonctionnent pas en FFA

Exemple : "/funred cigar,jason,viking"

Ces sites montrent la majorité des funstuff disponibles : ici and ici.

Sensibilité de la souris dans ioUrbanTerror

Si votre sensitivité semble 'accélérée' dans ioUrbanTerror, référez-vous à ce post.

Autres problèmes de souris

Si vous avez des problèmes avec votre souris, vérifiez la valeur de la cvar "/in_mouse". Par défaut, elle est définie à -1, pour changer ce réglage via la console, tapez : /in_mouse (pour voir la valeur actuelle) ensuite pour la changer : /in_mouse "1" ou &-1" ensuite pour le changement prenne effet : /in_restart

De plus, si votre souris possède 4/5/6/7/8 boutons et que ceux-ci ne fonctionnent pas dans le jeu, essayez de les associer à des touches du clavier. Beaucoup de driver de souris permettent de le faire (notamment ceux de Logitech), si vous n'avez pas de driver spécifique ou si celui-ci ne permet pas cela, d'autres logiciels existent et sont trouvables sur internet.


Où trouver q3config / les démos / les screenshots / les vidéos

Vous pouvez trouver votre q3config.cfg ici :

Linux : ~./q3a/q3ut4/ (/home//.q3a/q3ut4), assurez-vous que vous avez activé l'affichage des fichiers cachés.


OSX : //Library/Application Support/Quake3/q3ut4/ (c'est l'objet avec la petite icône en forme de maison)


Windows : installationdir/q3ut4/ (exemple: C:\Program Files\UrbanTerror\q3ut4\)

Si vous avez Windows Vista ou Seven, et que vous avez installé Urban Terror dans votre dossier 'Program Files', sans lancer le jeu en tant qu'administrateur, alors vous pouvez trouver contre config ici : C:\Users\.yourname.\AppData\Local\VirtualStore\Program Files\UrbanTerror\q3ut4\ (C'est un répertoire caché, alors activez l'affichage des fichiers cachés dans l'option des dossiers).

A propos de la licence

Urban Terror est un mod de Quake 3 Arena. Urban Terror peut être distribué gratuitement sur Internet, non modifié, et sans aucune charges (frais). Urban Terror utilise la licence Quake 3 SDK. Cela signifie que le code du jeu (les .qvm dans zpak000.pk3) n'est pas open source et ne peut être distribué que sous forme électronique sur Internet, et non sur DVD ou CD. En revanche, les fichiers qui ne sont pas du code d'Urban Terror (zpak000-assets.pk3) peuvent être stockés sur n'importe quel support. Le texte complet de la licence est fourni avec l'installeur, vous trouverez beaucoup plus d'informations en le lisant. Urban Terror n'utilise aucune donnée de Quake 3, simplement son moteur (sur Windows : quake3.exe) pour tourner. Par conséquent, il peut également fonctionner à partir d'autres exécutables créés depuis le code GPL de Quake 3. ioUrbanTerror.exe n'est qu'un exécutable et il est distribué avec Urban Terror, mais c'est un produit séparé. Quake 3 peut toujours être utilisé pour faire tourner Urban Terror si l'utilisateur le souhaite. ioUrbanTerror utilise la licence GPL et son code source est disponible de manière ouverte. ioUrbanTerror ne dépend pas d'Urban Terror, il peut être utilisé pour lancer n'importe quel mod de Quake 3 ou mêm de baseq3, en définissant le bon fs_game. Quand vous lancez Urban Terror avec ioUrbanTerror, les .qvm non libre d'Urban Terror (machine virtuelle quake) sont interprétés par le moteur open source (ioUrbanTerror).

Les messages d'erreur

"Invalid gamefolder"

Vérifiez tout d'abord si vous utilisez la version 4.1. Dans le coin inférieur droit du menu principal, vous pouvez voir s'il est écrit v4.0 ou v4.1. Si vous utilisez la version 4.1 mais recevez oujorus ce message, cela signifie que le serveur utilise la version 4.0. Essayez alors de rejoindre d'autres serveurs jusqu'à ce que vous en trouviez un utilisant la 4.1

"Client unknown to auth" [version NON standalone uniquement]

Cela se produit lorsque le serveur requiert que vous possédiez une clef Q3A valide. ioUrbanTerror ne peut pas se connecter au serveur et causera cette erreur.

Si vous utilisez Q3A et possédez une clef valide mais avez toujours cette erreur, supprimez tous les fichiers nommés 'q3key dans votre répertoire quake3 ainsi que dans les sous-répertoires. Lancez Quake III Arena, introduisez la clef, quittez l'application, et redémarrez Urban Terror.

"Interface X expected" (sur Quake III seulement)

Installez Q3A Point Release 1.32

"Couldn't load xxxx.bsp"

Le serveur utilise une map que vous ne possédez pas. Allez la télécharger sur un des nombreux dépot de maps existants. Si vous utilisez ioUrbanTerror, changez "/cl_allowdownload 1" et reconnectez vous au serveur. Si le serveur est correctement configuré, la map se téléchargera d'elle-même.

"Awaiting snapshot"

Si l'écran de chargement vous affiche ceci, cela signifie probablement que vous essayé de vous connecter à un serveur qui a sa variable sv_timeout à une valeur plus basse (en secondes) que le temps que nécessite votre ordinateur pour charger la map. Pour essayer de charger les maps plus rapidement, fermez tous les autres processus et essayez de vous reconnecter lorsque vous êtes bloqué sur ce message d'erreur. Ouvrez la console et tapez : /reconnect. Si cela ne fonctionne pas, cherchez un serveur avec un plus haut sv_timeout (impossible de vous indiquer lesquels, vous devez juste en essayer d'autres), sachant qu'un serveur avec des maps plus petites devrait se charger plus rapidement.

Les traducteurs

Ont contribué à la traduction depuis la langue anglaise de ce manuel :

  • Tidus : Administrateur de la communauté française - Membre du conseil d'admistration
  • Sta0 : Participant projet communautaire Urban Terror France - Administrateur Clanbase
  • Tizz : Rédacteur de la communauté - Expert Urt France